Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Régina Konzi Mongot défie les 29 autres candidats à la présidentielle

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Réginat Konzi Mongot, candidate indépendante/@Eric Ngaba

Ndjoni Sango (Bangui 28/12/15): La candidate indépendante à la présidentielle de 30 décembre en République centrafricaine, Régina Konzi Mongot se montre convaincue de pouvoir remporter les élections. Lors de son grand meeting, le 27 décembre 2015 au Stade Bongabonga à Bangui, la seule candidate au nom des femmes à ces scrutins s’en est prise aux autres candidats dans la course pour se démarquer des autres à travers son programme politique reposé sur la sécurité, la réconciliation, l’éducation et formation des jeunes ainsi que l’économie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les femmes musulmanes du pk5/@Eric Ngaba

Devant une foule hétérogène des comités de soutien dont entre autres les femmes  musiulmanes venues pour la circonstance au stade Bonga-Bonga à Bangui, Régina Konzi Mongot a déchiré la voile sur les 29 hommes candidats à la course au pouvoir. Pour la candidate indépendante, les tous ceux qui prétendent être futurs présidents de la République centrafricaine ont une lourde responsabilité dans la crise centrafricaine. Elle n’y est allée sur le dos de cuillère pour fustiger les candidats avec lesquels elle fait la compétition. D’après elle, parmi les 30 candidats à l’élection présidentielle du mercredi 30 décembre 2015 dont elle est l’unique femme, les 29 autres ont contribué à la crise que traverse la République centrafricaine. Ainsi, elle a argumenté d’être la seule candidate parmi ces 29 hommes à avoir  les mains propres.  Pour cela, a-t-elle dit, le peuple centrafricain doit la choisir de par sa qualité de brave femme et de par sa compétence à pouvoir relever le défi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La candidate indépendante/@Eric Ngaba

Pour Régina Konzi Mongot, son programme politique axé sur la sécurité, la réconciliation, l’éducation et formation des jeunes ainsi que l’économie elle pourra sortir la République centrafricaine du chao que les hommes n’ont pas pu. « Ma vision de la nouvelle Centrafrique est claire, et sans ambiguïté parce que je connais les vrais problèmes de ce pays » a renchéri la candidate indépendante qui estime que c’est sur des compétences qu’elle compte mettre en œuvre sa vision d’une nouvelle Centrafrique. Pour elle, il faut que les compétences soient utilisées à tous les niveaux afin de refonder profondément la République centrafricaine. Pour aboutir à cela, il ne faut pas d’après elle, rester sur des promesses qui ne répondent pas aux attentes du peuple. Mais il faut surtout, être pragmatiste et réaliste pour faire avancer le pays.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vue du public/@Eric Ngaba

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que madame KonziMongot est candidate à magistrature suprême de l’Etat.  Elle était candidate à l’élection présidentielle pour la transition ayant porté, en fin de compte,  Catherine Samaba-Panza au pouvoir transitionnel en cours. Elle a souligné qu’elle n’a pas été comprise par les Conseillers nationaux de la transition qui devraient la choisir comme celle qui devrait la transition. « La transition ne devrait trop durer comme celle qu’on voit aujourd’hui. Ça devrait duré 4 mois ou 6 mois maximum si c’était moi.

Eric NGABA

.

Commentaires

commentaires