Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: le ministre de la sécurité publique interdit la délivrance des passeports dits Diaspora

Ministre de la sécurité publique J. Serge Bokassa@Eric Ngaba

Ministre de la sécurité publique J. Serge Bokassa@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 27 juillet 2017 (www.ndjonisango.net): Le gouvernement centrafricain cherche à combattre par tous les moyens la pratique illicite de délivrance de passeport de la République Centrafricaine. Pour une sécurisation stricte, le ministre de la sécurité publique et de l’administration du territoire, Jean Serge Bokassa, a émis une interdiction formelle de la délivrance des passeports dits Diaspora. C’est à travers une note de service que cette décision a été prise.

Les Centrafricains vivant à l’étranger sont désormais dans l’obligation de revenir au bercail pour se procurer de leur passeport. La délivrance des passeports dits Diaspora qui se fait souvent à distance est strictement prohibée par le gouvernement.

D’après une note de service signée le 28 juin 2017 par le ministre de la sécurité publique et de l’administration du territoire, la délivrance de ces passeports est formellement interdite.

Toute fois, cette interdiction gouvernementale fait une exception dans des cas particuliers. Le deuxième paragraphe de cette note de service stipule qu’une dérogation soumise à l’autorisation préalable au ministère de la tutelle peut être accordée pour certains cas précis.

Il s’agit précisément des cas de « tout détenteur de passeport biométrique dont le délai de l’expiration ou ayant été victime de vol ou de perte et le nom figurait dans la base de donnée du centre d’émission ; de tout étudiant non connu du ficher mais en fin de formation à l’étranger justifiant d’un document qui atteste qu’il est régulièrement envoyé par le gouvernement; de l’évacuation sanitaire des compatriotes résidents à l’étranger et dûment constatée par un certificat médical délivré par un médecin ».

Souvenez-vous, le ministre de la sécurité publique, ayant constaté une pratique illégale de la délivrance de passeport, a mis en garde les responsables des services d’émission des passeports. Car, d’après le ministre Jean Serge Bokassa, des étrangers véreux sont souvent appréhendés à l’aéroport de Bangui avec de passeport centrafricain qui leur est délivré frauduleusement.

Selon un constat du ministère de la sécurité publique, beaucoup de sujets étrangers possèdent illégalement le passeport centrafricain qui leur permet de se déplacer à travers le monde. C’est souvent au moment des contrôles, aux frontières aériennes du pays, que ces usurpateurs de passeport centrafricain sont détectés.

Commentaires

commentaires