Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

« La communauté Sant’Egidio appelle les candidats aux élections à la tolérence

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La délégation Sant’Egidio /@Eric Ngaba

La situation politique et sécuritaire en République centrafricaine encore précaire demeure une préoccupation en prélude à la tenue des élections dans le pays. La Communauté Sant’Egidio exhorte la classe politique centrafricaine à beaucoup œuvrer dans le processus de paix permettant d’abréger la souffrance de la population. La communauté a, à cet effet, organisée le 27 novembre 2015 à Bangui, une concertation entre les candidats aux élections et les émissaires de Sant‘Egidio. L’objectif de cet échange est interpeller les acteurs politiques centrafricains à promouvoir la culture de la paix et tolérance.

La concertation a réuni au moins une vingtaine de leaders politiques candidats aux élections. La réunion de concertation a eu lieu dans une salle de conférence du stade Barthélémy Boganda à Bangui. La délégation de la communauté Sant‘Egidio venue de Rome en Italie, a initié cet échange avec les acteurs électoraux en vue d’attirer l’attention des uns et des autres sur les enjeux des élections en République centrafricaine. Cette concertation a permis de créer un cadre pouvant emmener les Centrafricains à œuvrer pour la paix et le développement dans leur pays ravagé par de multiples conflits politico-militaires, à travers les élections présidentielles et législatives prévues du 27 décembre 2015 au 31 janvier 2016.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les participants /@Eric Ngaba

Cette concertation est la suite logique d’une démarche entamée depuis le mois de février dernier à Rome, en Italie, entre une frange de la classe politique centrafricaine et la communauté Sant’Egidio. L’initiative de cette démarche vient suite à un constat fait par sur la situation chaotique que traverse la République centrafricaine continue de traverser. Les leaders politiques ayant fait le déplacement à Rome, ont pris conscience de gravissime de la crise en Centrafrique. Ils ont pris la décision de signer un document qui retrace leurs points de vue sur la situation du pays. Ils ont à unanimité lancé, à cet effet, un appel au peuple centrafricain à soutenir le travail de reconstruction politique, institutionnelle, économique et morale de la République centrafricaine.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Photo de famille /@Eric Ngaba

En effet, ces leaders politiques se sont engagés à s’impliquer et œuvrer inlassablement pour sortir le pays de la crise actuelle à travers la tenue des élections générales qui consacreront des autorités légitimes. Cet engagement permet aux uns et autres non seulement de respecter les résultats de ces élections et le droit des autorités élues à gérer les affaires d’Etat, mais aussi de reconnaître le droit à ceux qui n’ont pas recueilli la majorité du suffrage universel, de participer pleinement à l’animation de la vie politique nationale et d’apporter leur contribution à la gestion des affaires publiques.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires