Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: 2650 réfugiés centrafricains décident de rentrer au bercail, selon CNR

Des réfugiés centrafricains au Congo démocratique@Crédit photo: Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 27 mars 2018 (Ndjoni Sango) : Les 2650 Citoyens Centrafricains réfugiés dans les pays frontaliers à la République Centrafricaine manifestent leur volonté de rentrer au pays. C’est ce qu’a fait savoir la Secrétaire Générale de la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR), lors d’un point de presse la semaine dernière à Bangui.

Ils sont des réfugiés centrafricains à Kendjo et à Bétou au Congo qui ont manifesté l’intérêt et la volonté de rentrer dans leur pays. A cet effet, la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR), étant organe du gouvernement centrafricain œuvrant en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et l’AIRD, s’engage à faciliter leur retour.

« Grace aux visites de terrain que nous avons effectuées à la frontière du Congo Brazzaville, nous avons recensé plus de 650 réfugiés centrafricains qui ont exprimé leur désir de rentrer au bercail. Cependant, à Gamboula, 2000 autres sont candidats  au rapatriement volontaire. Les autorités locales s’activent ardemment pour la réalisation ce projet. C’est le cas des sous-préfets de Mongoumba, de Gamboula et de Baoro et du préfet de la Nana-Mambéré qui aident la CNR à mener ce projet à bon port», a indiqué Valérie Yamande-Oungouyo.

Grâce à l’appui de HCR et AIRD, partenaires du premier rang du gouvernement dans ce dossier, la CNR a aménagé un centre de transit à Mongoumba. Le centre est équipé des chambres, des cuisines, des salles à manger et d’infirmerie pour accueillir les citoyens centrafricains qui souhaitent retourner volontairement. Le processus de rapatriement de ces réfugiés ne va pas tarder, rassure la Secrétaire Générale de CNR.

«Le processus a déjà commencé. Nous sommes en contact avec le Congo-Brazzaville. D’ici la fin de ce mois, ça sera le début des opérations du côté de Bétou. Quant aux réfugiés de  Kendjo, nous allons construire d’abord un centre d’accueil à Berberati où se trouvent le bureau HCR et un moniteur de la CNR. Nous reviendrons très bientôt vers vous de la presse pour annoncer la date fixée pour le début de ces opérations », a-t-elle rassuré.

Outres les 2650 réfugiés, la Secrétaire Générale de CNR informe que son institution est saisie de la situation des réfugiés en République Démocratique Congo, au Tchad, au Soudan et autres pays de l’Afrique de l’Ouest.

« Nous sommes en train de prendre des dispositions nécessaires  en vérifiant les informations par le truchement des bureaux terrains du HCR et des représentations diplomatiques centrafricaines pour que le retour de nos compatriotes soit effectif», a ajouté Valérie Yamande-Oungouyo.

Elle encourage ses compatriotes à retourner au bercail pour participer, selon elle, à la reconstruction de la Nation centrafricaine.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires