Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: un café-média pour évoquer le rôle des médias dans l’éducation à la justice

Par Fiacre SALABE

Les participants au 3è café-média@photo Fiacre Salabé

Bangui 24 Octobre 2019— (Ndjoni Sango): « Le rôle des médias dans l’éducation à la justice comme outil de consolidation de la paix en Centrafrique », tel est le thème de l’édification des professionnels des médias centrafricains et plusieurs responsables des institutions de la place qui ont pris part à la 3ème édition du café-média organisée autour de la désinformation et les discours de haine en Centrafrique.

Cette 3ème édition du café-média a été  initiée par l’association des blogueurs centrafricains (ABCA) en partenariat avec l’ONG Internews sur l’appui technique et financier de l’ambassade des Etats unis en Centrafrique.

Plusieurs journalistes et responsables des institutions internationales et diplomatiques ont répondu présents à cette grande rencontre de discussion et d’échange sur la campagne de lutte contre la désinformation et les discours haineux en République centrafricaine.

Cette campagne de lutte contre la désinformation s’inscrit dans le cadre du projet SECD, qui consiste à soutenir un environnement propice aux discours constructifs en Centrafrique ce, en prélude aux prochaines élections, pilotée par l’association des blogueurs centrafricains (ABCA).

Plus de quatre grands axes constituent les points de démarche essentielle de la lutte contre la désinformation et les discours de haine dont l’ABCA s’y attelle, afin de rechercher la véracité des faits pour contraindre ce phénomène des Fake-News en Centrafrique.

La collecte et l’identification des fausses informations, l’analyse et la vérification de ces fausses informations auprès des auteurs de publication, la rédaction et la publication du factcheck notamment la vraie information vérifiée ou recueillie, ainsi que le référencement via les structures concernées telles que le haut conseil de la communication (HCC), pour question de suivi.

L’occasion a permis à certaines institutions comme l’Unité mixte d’intervention rapide contre les violences basées sur le genre (UMIR) et le bureau de la cour pénale internationale basée à Bangui de montrer l’intérêt et les grandes artères de leur travail en se basant sur la presse, pour leur efficacité sur le terrain.

De leur part, les responsables de l’ABCA ont aussi montré aux participants à ce café-média le travail du Factchecking Desk, consistant à vérifier régulièrement les faits dans le cadre de ce projet en cours de mise en œuvre depuis plus de trois mois déjà.

La vision et l’objectif assignés à ce projet pilote selon Internews partenaire de mise en œuvre, consistent à garantir d’ores et déjà un climat serein pour le déroulement des prochaines élections de 2020-2021 dans de bonne condition, à l’heure où les discours de haine inondent déjà les réseaux sociaux.

« Notre ambition est d’éradiquer les discours haineux et la désinformation qui prolifèrent sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels notamment la radio et la télévision, dans l’optique de garantir un environnement favorable pour la paix, gage de la tenue des prochaines élections dans des conditions souhaitables», a expliqué Max Landry Kassaï, coordonnateur du projet SECD.

Il est à noter que dans le cadre de ce projet pilote mené par l’ABCA, une quarantaine des journalistes et blogueurs formant une communauté des Factchekers (les vérificateurs des faits), ont été formés par l’ONG Internews afin d’unifier leur énergie ensemble contre la désinformation et les discours de haine en République centrafricaine.

Tout porte à croire que le prolongement et l’augmentation de l’enveloppe par le bailleur allouée à ce projet SECD qui a connu très vite un succès inédit, pourrait permettre à l’ABCA d’atteindre les objectifs dont elle s’est fixée.

Commentaires

commentaires