Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: La fédération centrafricaine de judo se révèle

2016-03-06_11-05-52_19

photo de famille@/Juv Kohérépédé

Ndjoni-Sango (Bangui 08/03/16):_Le judo centrafricain se relève du tapis après avoir pris un tour de hanche. L’activité réalisée ce dimanche 6 mars au Judo Club MAYONGA du quartier de Galabandja  a permis de réanimer cette discipline sportive en Centrafrique. Un ensemble d’autres activités, programmée, suivra celle-ci dans les jours à venir.

« Le spectacle de Galabandja (NDLR, 8e arrondissement de Bangui) est comme une braise sur laquelle nous allons souffler pour donner de l’ampleur « , déclare professeur Jean Laurent SYSSA MAGALE, le président de la Fédération Centrafricaine de Judo, FECAJ. Le judo centrafricain n`a pas échappé aux événements politiques qui ont secoué le pays.

judo

sur le ring/@Juv Kohérépédé

Environs 150 judokas ont pris part à ce spectacle. Sur dix clubs de judo à Bangui, seul le club de Galabandja est encore actif, selon Jean Laurent SYSSA MAGALE. Les démonstrations de kata, de kata au sol et des combats d’exhibition ont  fait bouger le public venu nombreux au terrain de terrain de basketball de cette maison de jeunes.

2016-03-06_11-01-57_189Cest aussi un moment de retrouvaille entre les différents clubs en panne de fonctionnement. Cette rencontre a permis à beaucoup de maitres de se retrouver, échanger pour projeter les actions   à  venir. Maitre Jean Mathias NZOBA AGOU, ceinture noire, troisième dan se dit content et précise que « le judo se pratique  de six ans à   X âge ».

Un lot de matériels a été remis à   ce club de judo par Jean Laurent SYSSA MAGALE. On y trouve des Kimono, ceintures, drapeau pour arbitres, sifflets, et quelques documents sur le judo. Le président de la FECAJ a déclaré que « ce n’est que le début, sa fédération compte faire mieux les prochaines fois« . Ce lot permet revitaliser ces clubs en mal d’équipement.

2016-03-06_10-59-38_106

Les Judokas/@Juv Kohérépédé

Les dates des prochains spectacles ne sont pas encore connues. Mais la FECAJ a déjà retenu les lieux qui abriteront ces spectacles. Le grand  lycée public féminin de Bangui, Marie Jeanne CARON, la maison de Jeunes et d’animation culturelle de Bimbo, la maison de jeunes des Castors sont les cadres retenus pour la relance du judo en Centrafrique.

Juvénal KOHEREPEDE

Commentaires

commentaires