Régina Konzi MONGOT invitée à Guinée Conakry dans le congrès sur ALERTE PRÉCOCE – RÉPONSE RAPIDE"

0
10842

12009797_627995817304158_4924032750650614072_nLe 22 septembre dernier, la candidate indépendante à l’élection présidentielle centrafricaine de 2015, Régina Konzi MONGOT a été invité d’honneur du Dr Makalé TRAORÉ, Présidente des femmes leaders de la Guinée et d’ouest africaines (anciens ministres et parlementaires) au Congrès sur « ALERTE PRECOCE – RÉPONSE RAPIDE », l’un des systèmes mis en place pour la consolidation des acquis démocratiques. Une méthode novatrice qui consiste à prévenir les conflits et à protéger tous les candidats tout au long du processus électoral.

En effet, la Coalition des Femmes et Filles pour le Dialogue, la Consolidation de la Paix et le Développement (COFFIG/CPD) avait choisi symboliquement cette journée du 22 septembre, pour le début des activités de la ‘’Case de Veille’’, un processus d’observation citoyenne conçu, animé et piloté par les femmes de Guinée pour des élections apaisées. Cette activité c’était dérouler en synergie avec les jeunes et les organisations de la société civile réunie au sein d’une plate-forme appelée ‘’ Regard Citoyen’’, a affirmé la présidente de la COFFIG/CPD, Dr Makalé Traoré, lors d’une conférence de presse co-animée le lundi, 21 septembre 2015 à la Maison de presse sise à Coléah par madame Régina Konzi MONGOT, Dr Makalé TRAORÉ, assistés des autres femmes leaders. Cette rencontre avec la presse nationale a été l’occasion pour la structure de faire le lancement de leur activité dénommée ‘’ la Case de Veille pour des élections apaisées’’.

12011241_627995980637475_7316067753530341911_nUn partage d’expériences pour la candidate Régina Konzi MONGOT, qui pourront être utilisées en Centrafrique dans le respect des spécificités culturelles. Sa participation s’inscrive aussi dans sa vision d’une nouvelle Centrafrique, sans ambiguïté. Cette Dame de fer toujours en mouvement à la recherche des solutions à la crise Centrafricaine ne baisse pas le bras.

Comme elle ne cesse de dire, « Nous devons nous mobiliser afin de libérer notre pays. Nous devons pousser pacifiquement la transition à nous conduire aux élections pour fin 2015. Peuple de Centrafrique, ne compte plus sur les dirigeants des partis politiques, qui sont constamment à la présidence et à la primature, ils ont une contrepartie ».

12003176_627996070637466_1405406071903093758_nA travers sa participation, le peuple centrafricain découvrira les braves femmes à laquelle il peut confier sa destinée. Comme souligne Régina Konzi MONGOT lors de la déclaration officielle de sa candidature, qu’elle est une femme à part, qu’elle n’a pas le sang des centrafricains sur tête car elle est neutre dans la crise que le pays a connu.

Il est à noter que Régina Konzi MONGOT a profité de cette occasion pour tisser les liens de partenariat avec les organisations des jeunes, des femmes et de la société civile. Elle compte le mécanisme « d’alerte précoce / réponse rapide » à l’action pour prévenir la médiation et la gestion des conflits en Centrafrique.

Prince BANDA

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires