RCA: mise au point du journal Ndjoni Sango à la Minusca

0
1253

Par Erick NGABA

Entête du quotidien centrafricain d'information générale Ndjoni Sango
Entête du quotidien centrafricain d’information générale Ndjoni Sango

Bangui 12 février 2020—(Ndjoni Sango) : Dans un communiqué de la Minusca que nous pouvons qualifier de laconique, en date 10 février 2020, la Minusca a cité certains médias centrafricains dont le média en ligne Ndjoni Sango et une organisation des activistes centrafricains, d’avoir mené une campagne de diffamation contre certains fonctionnaires de la Mission. En parlant de ce que qu’elle appelle campagne de diffamation, la Minusca fait allusion aux commentaires rangés sur les réseaux sociaux et des publications dans la presse, concertant le Directeur politique de la Minusca, Ray Tores.
Les réseaux sociaux, des médias en lignes et presse écrite ont révélé que Ray Tores, Directeur politique de la Minusca serait l’instigateur des cycles des violences armées en République centrafricaine, et donc il doit être rapatrié.
Or, le site web et journal Ndjoni Sango n’a jamais fait des publications sur cette affaire dans ses colonnes et sur son web. Même la Minusca en est consciente. Grande est notre surprise est de voir le journal Ndjoni Sango citer dans le communiqué laconique de la Minusca qui veut régler le compte de la presse centrafricaine.
Ayant appris cette fausse accusation, la rédaction de Ndjoni Sango a appelé au téléphone le Porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro pour donner ces preuves de la campagne qui serait menée par le journal contre certains agents de la Mission onusienne à Bangui. Dans nos échanges téléphoniques, le porte-parole de la Minusca n’était pas en mesure d’apporter les preuves des accusations gratuites de la Minusca contre Ndjoni Sango.
Il a plutôt évoqué une publication d’un internaute dans le groupe Whatsapp de Ndjoni Sango qui est une plateforme d’échanges entre la Rédaction de Ndjoni Sango et les lecteurs internautes. Ce lecteur internaute n’était pas journaliste de Ndjoni Sango, a fait un copier-coller d’une publication sur Ray Tores, Directeur Politique de la Minusca. Cette publication ne vient pas de la rédaction de Ndjoni Sango. De surcroit, cette publication ne se trouve ni sur le site web de Ndjoni Sango, ni sur sa version imprimée dans les kiosques des journaux.
A vrai dire, la rédaction de Ndjoni Sango ne se reconnait pas dans ce que dit la Minusca. Nous considérons que le communiqué de la Minusca comme un acharnement contre Ndjoni Sango qui ne cesse de dénoncer les bavures et les complicités de la Minusca dans la crise centrafricaine.
Quand les Centrafricains se lèvent pour dénoncer les manœuvres dilatoires des fonctionnaires véreux de la Minusca, les responsables de l’institution parlent d’une incitation à la haine et diffamation.
Que dira la Minusca qu’un casque bleu gabonais qui a été pris la main dans le sac quand il trafiquait des munitions aux bandits armés de PK5 à Bangui dont l’affaire est connue de tous? N’est-ce pas une preuve palpable de la complicité des agents de la Minusca dans les violences armées en RCA ?
Nous qualifions le communiqué laconique de la Minusca comme étant une diffamation et une incitation à la haine contre Ndjoni Sango qui est une référence centrafricaine de l’information sur le web. Nous constatons que la Minusca est très allergique aux critiques.
Mais en tant que victime de cet acharnement, Ndjoni Sango se réserve le droit de donner une suite appropriée à cette grave accusation.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments