RCA: soutien technique et financier de la FIFA et de la FFF au football centrafricain

0
804
Les responsables de la Fédération centrafricaine de football en conférence de presse@photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Les responsables de la Fédération centrafricaine de football en conférence de presse@photo Erick Ngaba

Bangui 18 mars 2020—(Ndjoni Sango) : Pour redynamiser le football centrafricain, la Fédération centrafricaine de football a signé le 12 mars dernier à Paris, une convention tripartite avec la FIFA et Fédération française de football. C’est un programme qui s’étend jusqu’à 2 ans englobant des formations des encadreurs techniques, des formateurs qui se rendront à leur tour dans toute la RCA pour former d’autres encadreurs en technique du recrutement de jeunes joueurs.
C’est au cours d’un point de presse animé hier mardi que Célestin Yanindji, président par intérim de la Fédération centrafricaine de football, a expliqué le Programme de Soutien Technique pour le développement du football centrafricain.
D’après le responsable de l’institution, ce programme de soutien technique permet durant 24 mois, de jeter les bases du développement du sport centrafricain à travers les formations des acteurs.

« Nous comptons à l’issue des 24 mois toucher plus de 200.000 jeunes dans toute la RCA. Nous aurons en premier lieux la formation des encadreurs techniques, la formation des formateurs qui se rendront à leur tour dans toute la RCA pour former d’autres encadreurs en technique du recrutement de jeunes joueurs. Nous allons aussi former le joueur et son développement. C’est la partie la plus importante puisqu’à l’issue de cette formation, les meilleurs vont intégrer le centre technique pour être suivis sur une longue période et nous allons les placer dans des grands clubs à l’extérieur » a expliqué Célestin Yanindji qui assure l’intérim de la présidence de la fédération centrafricaine de football.

A travers le programme de formation, la fédération compte détecter des talents du football à la base. Car, a-t-il précisé, la formation vise les U 13, dont ceux qui sont en dessus de 13 ans jusqu’à 17 ans.

«L’objectif est de voir la République centrafricaine dans 2 à 4 ans, être compétitive au niveau du continent. C’est cela le développement du football à base. Notre objectif est la détection à partir de football à la base. Nous savons qu’il y a du talent dans ce pays. Aujourd’hui c’est une opportunité unique pour la Fédération » a renchérit Célestin Yanindji.

Dans la mise en œuvre de ce programme jugé ambitieux par le président intérimaire, un expert français assistera la direction technique de la Fédération centrafricaine de football durant les 24 mois.
La signature de cette convention fait suite à un plaidoyer fait par la Fédération de football centrafricain en janvier 2019, sur le développement du football centrafricain.
Pour la Fédération de football centrafricain, la convention marque une nouvelle aire dans le processus du développement du football en Centrafrique.

avatar
  S’abonner  
Notifier de