RCA: réaction du ministre Dounda sur la sanction de la CAF et les agitations des jeunes du CNJ

0
442
Centrafrique-Régis-Privat-Dounda
Régis Privat Dounda, ministre de la jeunesse et des sports@Marly Pala

Par Fiacre SALABE

Bangui 16 Mai 2020- (Ndjoni Sango) : Dans un entretien exclusif accordé mardi dernier à la rédaction du journal Ndjoni Sango, le Ministre en charge de la jeunesse et des sports, Régis Lionel Dounda, s’est clairement prononcé sur la question de la sanction brandie par la Confédération africaine de football (CAF), de la suspension des matchs internationaux devant avoir lieu en Centrafrique. L’occasion a permis au membre du gouvernement d’aborder la question relative aux agitations des jeunes du conseil national de la jeunesse (CNJ), sur la prétendue vente d’un quelconque terrain, à la société Bocom Petroleum Centrafrique.

Depuis ces derniers temps, l’actualité politique du pays est dominée par la question de la supposée vente d’un terrain appartenant au conseil national de la jeunesse (CNJ), à la société Bocom Petroleum Centrafrique. De retour d’une mission gouvernementale où il a été coincé par le confinement à Paris durant quasiment un mois, le Ministre Dounda a essayé de clarifier l’opinion publique sur cette affaire.

Sur la vente du terrain, le Ministre a précisé qu’il n’y a pas un terrain existant au nom de la jeunesse, et mis en vente à la société Bocom Petroleum Centrafrique. Mais selon lui, cette société a demandé la location de l’espace situé à la devanture du stade de l’Omnisport, pour développer ses activités. Et comme les locaux de l’Omnisport sont de l’apanage de l’ONASPORT, les deux institutions se sont entendues sur la location de cet espace à travers un contrat de bail.

Selon le Ministre, les procédures du contrat de bail de l’espace voulu par Bocom Petroleum Centrafrique n’ont pas respecté les règles de l’art. C’est ainsi il a dû suspendre les démarches, demandant au Directeur Général de l’ONASPORT, de revoir un autre contrat de la location de cet espace par ladite société, et le temps pour lui d’informer et solliciter l’aval du conseil des ministres sur cette affaire.

Sanction de la CAF

S’agissant de la sanction de la CAF pour la suspension des matchs internationaux en Centrafrique, le Ministre a précisé que le gouvernement s’y attellera, et des actions de grande envergure seront bientôt enclenchées, dans le but de pallier cette situation. Il a indiqué que dans les jours à venir, une réunion élargie sera organisée qui impliquera la fédération centrafricaine de football, les conseillers en sport de la présidence, l’assemblée nationale et la primature.

A l’issue de cette grande réunion, un comité serait mis en place pour l’évaluation des besoins et la relance des activités de la réhabilitation du stade 20000 places, afin de convaincre le comité de sanction à revenir sur sa décision. Tout porte à croire que les propositions de sortie de crise sportive que le Ministre Dounda a fait, seraient prises en compte par le gouvernement, dans l’optique de décaisser de l’argent consistant pour le début des travaux de ce stade.

avatar
  S’abonner  
Notifier de