RCA: journée de la médecine traditionnelle africaine, l’OMS y met l’accent

0
242
Centrafrique-médecine-traditionnelle-Ndjoni-Sango
Célébration de la journée internationale de la médecine traditionnelle par le corps en Centrafrique

Par Christelle ADRISSE

Bangui 2 septembre 2020— (Ndjoni Sango) : la République centrafricaine, à l’instar des autres pays africains, célèbre aujourd’hui la journée de la médecine traditionnelle africaine. Dans une déclaration émanant de l’Organisation mondiale de la santé, qui met l’accent sur les bienfaits de la médecine traditionnelle et son apport face à la Covid-19 qui sévit depuis sur le sol centrafricain.

Le 31 Août de chaque année est célébrée cette journée qui marque l’importance des médicaments à base des produits naturels. L’édition de cette année s’accentue sur les progrès accomplis au cours de ces 20 dernières années pour pouvoir d’avantage valoriser cette pratique et l’insérer dans les systèmes nationaux.

« L’organisation Mondiale de la Santé  (l’OMS) et le Centre Africain de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC-Afrique) ont apporté leur contribution à ce processus en élaborant un protocole principal devant régir les essais cliniques des médicaments issus de la pharmacopée traditionnellement, utilisés pour le traitement de Covid-19. Dans le même ordre d’idée, l’OMS et le CDC-Afrique ont créé un comité consultatif régional regroupant des experts de tout le  continent afin de superviser l’étude sur le Covid-Organique », a mentionné Dr Razaiarimanga Marie Constance, Représentante par intérim de l’OMS Centrafrique dans sa déclaration.

Par ailleurs, elle lance un appel au gouvernement et aux institutions de recherches de doubler le renforcement de leur collaboration pour un résultat meilleur:

« Je lance un appel au gouvernement, aux institutions universitaires et de recherches, aux praticiens et au secteur privé pour le renforcement de leur collaboration. Les parties prenantes peuvent élargir l’accès aux médicaments traditionnels de qualité fournis par des équipes de soins de santé intégrées dans les systèmes nationaux »,  a-t-elle mentionné.

Notons que jusqu’à ce jour, il existe plus de 34 instituts de recherches dédiés aux médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle africaine. Plus de 10 pays reçoivent des financements publics dans des recherches.

Précisons aussi que près de 90 autorisations de mise sur le marché ont été délivrées dans les pays pour le médicament à base de plante et aussi plus de 40 médicaments issus de la pharmacopée traditionnellement figurent sur les listes nationales de médicaments essentiels.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments