Eliminatoire CAN 2021, les Fauves centrafricains dans l’impossibilité de livrer les matches à domicile

1
370
Centrafrique-Fauves-Ndjoni-Sango
L'équipe des Fauves de Bas-Oubangui

Par Kizer MAÏDOU                                                                                                   

Bangui 17 Septembre 2020—(Ndjoni Sango) : Après la décision de la Confédération Africaine de Football (CAF) pour la reprise des éliminatoires de la CAN 2021 au mois de novembre avec la 3ème et la 4ème journée. Un autre problème refait surface pour le pays de Geoffrey  KONDOGBIA. Impossible pour la République Centrafricaine de livrer un match sur l’unique stade le complexe 20.000 places

A titre de rappel la Confédération Africaine avait dans une note envoyée  à la fédération Centrafricaine de Football faisant mention de l’impraticabilité du terrain qui est jugé non approuvé, voire mention de réhabilitation des vestiaires salles de Conférence et autres.

Hors âpres ce courrier, le gouvernement soucieux du développement du sport en général et du football en particulier a marqué son accord pour la réhabilitation dudit stade.

Avec une somme élevée à hauteur de Cent cinquante millions (150.000.000) de franc CFA. Une décision prise le 18 Juin 2020 lors du conseil ordinaire des ministres sous la très haute présidence de son excellence Professeur Faustin Archange Touadéra.

Malgré ce coup de pousse et la mise en place du comite de réhabilitation composé des experts des ministères de la jeunesse, finances, urbanisme et d’autres structures impliquées rien ne bouge du coté de complexe Barthélemy BOGANDA.

Aucune somme de ce financement n’a été versée au comité. Suite a un autre courrier envoyé le 07 septembre normalement une réinspection doit être faite selon les procédures des stades de la CAF avant que le stade soit approuvé.

Dommage que pour une période de 3 mois après cette décision aucun fonds n’a été décaisser et mis à la disposition du comité ni les entreprises ayant décroché l’appel d’offre. Cependant la fédération Centrafricaine à une obligation de répondre à la CAF au plu tard ce jeudi 17 septembre pour faire état d’avancement du chantier pour la validation de la pelouse Centrafricaine. Pure utopie, impossible mission pour les fauves de livrer les matches à domicile.

Le simple fait de ne pas fournir les informations avec les preuves photographiques d’avancement du chantier, contraindra la CAF a sanctionner à une autre dimension le stade 20.000 place, s’en suivra d’autres sanctions disciplinaires a l’encontre de la fédération Centrafricaine de Football.

Miracle ou pas impossible tâche aux fauves de jouer les matches comptant pour la qualification des éliminatoires au pays. Chronologiquement la RCA est dans l’impossibilité.

La question que le Centrafricain lambda se pose, est-ce question de financement ? Un simple refus, ou une négligence de la par de certains cadre du finance ? Reste à savoir. Sachant également que la délocalisation d’une rencontre a un coût.

En ce référant au nouveau calendrier de cette 33ème coupe d’Afrique des Nation, les fauves doivent affronter le Maroc au royaume chérifien le 09 Novembre pour la 3ème journée.

Le 12 du même mois ils seront face aux athlètes du roi Mohamed 6 à Bangui pour la 4ème journée. Impossible de réhabilité un grand stade dans 1 mois et demi et de livrer un match sur sa pelouse. Qui vivra verra!

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
max morinsky
max morinsky
1 mois il y a

Nos bébés politiciens ne savent que promettre sans réaliser. Mais ils sont tjours la a mettre tous sur le dos de nos Vaillants fauves.

Last edited 1 mois il y a by max morinsky