RCA: les opérations des fouilles de maisons à Bangui ont permis de récupérer les effets militaires

0
366
des personnes interpelées par les forces de l'ordre au cours des opérations des fouilles à Bangui

Par Marly Pala

Bangui 3 juillet 2021—(Ndjoni Sango) : Les forces de sécurité intérieure ont procédé ces derniers temps à des fouilles des maisons des quartiers de Bangui et ses périphéries. Ceci pour rechercher des effets militaires, notamment des armes et d’autres effets létaux qui permettent aux malfrats de commettre des forfaits, en vue d’emporter des biens matériels d’autrui. Une assurance pour la sécurité pour les Centrafricains en cette période fragile.

Après les crises militaro-politiques à répétition qui ont secoué la République centrafricaine, beaucoup de personnes civiles sont entrées en possession des matériels militaires. Et parmi ces détenteurs, se trouvent des récidivistes malfrats qui font de ces effets, leurs gagne-pains. Car, ces derniers temps, des cas de braquage sont enregistrés dans la quasi-totalité des secteurs de la capitale et ses périphéries. Ce qui a occasionné des pertes  en matériels voire en vies humaines.

Et pour pallier à ce problème sécuritaire grandissant, les forces de sécurité intérieure (Police et Gendarmerie) ont procédé ces derniers temps, à des recherches de ces effets, mais aussi à la vérification des pièces d’identité. Ce qui garantit à moitié, la sécurité nocturne de certains citoyens, victimes des cas récurrents de vol à mains armées.

Mais le cas de braquage dans les secteurs de Bangui et ses périphéries n’est pas le seul. Chaque jour dans les villes intérieures du pays, beaucoup de personnes souffrent de problèmes sécuritaires provoqués par les exactions des groupes armés, qui dictent leurs lois, vandalisent, tuent et pillent les biens des villageois et ceux qui effectuent des déplacements. Ces genres d’action inquiètent le quotidien des citoyens.

Ces recherches des effets militaires dans les quartiers interviennent au moment où la situation sécuritaire reste fragile et où le phénomène de vol à mains armées devient récurrent tant dans certains secteurs de la capitale qu’à l’intérieur de la République centrafricaine.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires