La RCA où les sachets plastiques polluent l’environnement

0
82
Des sachets plastiques formant un tas d'ordure près de l'Ecole nationale d'Administration et de magistrature (ENAM) à Bangui

Par Thomas KOSSI

Bangui 18 août 2021—(Ndjoni Sango) : Les grands esprits ont bel et bien raison d’affirmer que la RCA arrange tout mais ne fait absolument rien en retour. Le Gouvernement a fait une proposition de loi par rapport à la gestion de l’environnement. Que devient l’interdiction de l’emballage plastique décidé par là-haut ?

Tant la nation un moment, maudissait à ciel ouvert, les sachets plastiques qui ont un impact sévère sur le sol productif. C’est alors que les hautes autorités ont décidé que ces choses disparaissent de Centrafrique. Cette interdiction est-elle applicable jusqu’à l’heure ?Que font les compatriotes qui ont décidé mener la République vers le bon port ?

De jour, de nuit, l’on pense qu’ils ont les yeux penchés vers le peuple dont ils ont la charge en main. Or, réellement, le sommet de l’Etat,  ce qui lui plait davantage, c’est lui-même.

Les ondes internationales situent le peuple quant au danger que représente l’emballage plastique. Avertis de fait combien malheureux et incomparable avec les malheurs que nous avons traversés, des voix nationales se sont élevées. L’on attendait ardemment  que ce mal disparaisse de la terre centrafricaine.

Mais comme « le peuple n’est pas  un âne » un politique national l’aura avancé politiquement, on se fiera au stock en gardiennage à écouler et donner la quiétude à tous. Que voit-on au contraire de nos jours ?

D’autres stocks sont ramenés de loin pour un avantage pécuniaire ou de pécules commerciaux. A leur propre profit et à leurs proches parents, bien sûr. Cela sous-entend que les textes officiels à savoir, décret, arrêté, décision, note de service ne sont que pires brouillons pour les administrés devant les recevoir et les prendre en compte.

Sommes-nous un Etat démocratique obtempérant aux documents devant le mener vers une réussite solennelle et ultra-moderne ?

Cela suscite une réaction qui interpelle tous les fils du pays à prendre en compte. Sinon, le désaccord qui nous désunit à chaque fois, demeurera à nous éloigner les uns des autres. Et pourtant, la compréhension de ce qui relève de la loi, a forte chance d’unir socialement.

Avec cette vérité qui n’émeut personne, faisons ce qu’il est capable de faire. Tant,  l’accord  met les gens ensemble. Le désaccord, lui, fait voir les poings et écarte les créatures sans commune mesure.

Que faire en fait pour que les  sachets ne nous séparent  guère mais nous rassemblent  malgré tout au berceau des Bantou ?

1 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments