RCA: Les exactions de la CPC, Talitha Koum met à nu les auteurs et complices devant le tribunal de l’histoire

1
298
Blaise Didacien Kossimatchi coordonnateur du Mouvement Talitha Koum Centrafrique @crédit photo Erick Ngaba

Bangui 16 Octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Dans une sortie médiatique très tôt ce matin, le Mouvement Talitha Koum Centrafrique dirigé par son coordonnateur emblématique, Blaise Didacien KOSSIMATCHI,  revient sur les récentes attaques et exactions perpétrées par les rebelles de François Bozizé de la CPC. Dans sa déclaration, le Mouvement dénonce et qualifie les auteurs et complices de ces manœuvres de déstabilisation de la République centrafricaine.  

DECLARATION DE TALITHA KOUM CENTRAFRIQUE RELATIVE AUX ATTAQUES SPORADIQUES ET EXACTIONS DE LA CPC DE FRANCOIS BOZIZE YANGOUVONDA

 

Centrafricaines, centrafricains, très chers compatriotes,

Nous assistons ces derniers temps à une multiplication des attaques perpétrées par la CPC de l’ex président François BOZIZE YANGOUVONDA dans les localités de province de notre pays.

La survenance de ces attaques surviennent dans un contexte de pré dialogue républicain annoncé par les autorités politiques nationales et attendu par le peuple centrafricain tout entier suscite quelques interrogations sur les motivations des auteurs et l’objectif visé qui n’est autre que de torpiller les efforts consentis par le Président Faustin Archange TOUADERA pour la reconstruction d’une paix véritable en République Centrafricaine.

Alors que les appels fusent de part et d’autre pour demander aux va-t-en-guerre de répondre positivement à la main-tendue du Chef de l’Etat en déposant les armes, condition sine qua non de leur participation au dialogue républicain pour leur permettre de s’engager résolument dans la voie de la résolution pacifique de la crise centrafricaine, les réfractaires et jusqu’au boutistes optent pour leur part à la stratégie du tout chaos consistant à jouer le pourrissement et l’enlisement, une logique vouée à l’échec car contraire aux attentes de toute la population centrafricaine qui n’a que trop souffert et aspire désormais à une paix véritable.

Au nom du peuple Centrafricain, TALITHA KOUM exige l’impunité zéro avant la tenue de ces assises nationales.

Nous sommes donc étonnés de voir la mascarade d’interview accordée au Chef de l’Etat Faustin Archange TOUADERA par Alain FOCCA de la  chaine néocolonialiste RFI, considérée comme la tristement célèbre radio des mille collines au Rwanda dans son rôle de propagande en faveur de la haine et la division en Centrafrique.

La France est le premier comptable de la crise en Centrafrique pour le soutien actif qu’elle ne cesse d’apporter aux forces négatives et bourreaux du peuple centrafricain mais aussi pour avoir concédé son territoire comme base arrière de tous les agitateurs et terroristes connus à l’exemple des Henri GROTHE, Célestin BALALOU, AKANDJI KOMBE, MAMBA CHAKA ,Edouard YAMALE ,Serge BOZANGA et autres traitres de la République qui ne cessent de distiller le venin de la haine et de la division nationale avec le soutien des services de renseignement français.

Il y a également lieu de dénoncer avec vigueur l’implication de certains hauts fonctionnaires de l’Etat tapis dans l’ombre à l’origine de la fuite des informations sensibles depuis le palais de la Renaissance, le Bureau du Premier Ministre et le Bureau de l’Assemblée Nationale. Les informations livrées à l’ennemi en temps réel d’après nos sources contribuent à fragiliser les efforts du Gouvernement, des FACA et des forces alliés dans le combat engagé contre les forces du mal.

Les filous de la République croient bien faire de scier la branche sur laquelle ils sont assis en se mettant au service des causes perdues d’avance en servant de taupe, l’heure de la vérité vient bientôt et chacun devra répondre de ses actes devant le peuple centrafricain et devant le tribunal de l’histoire.

L’appel aux forces russes est un acte patriotique à mettre à l’actif du Président Faustin Archange TOUADERA, cet acte est salué à sa juste valeur par le peuple centrafricain tout entier qui s’est depuis lors engagé sans réserve derrière les autorités démocratiquement élues.

Les experts des Nations Unies et les Journalistes de RFI devraient s’atteler à rapporter les tueries de Bambari et toutes les exactions commises par les terroristes de la CPC au lieu de chercher les poux sur la tête d’un Gouvernement qui se bat pour assurer la sécurité d’un peuple meurtri.

Il est plus que jamais temps aux groupes armés de se résoudre à chausser les bottes de la paix et de la réconciliation nationale en saisissant la main que leur tend le Président Faustin Archange TOUADERA afin de tourner la page sombre des crises à répétitions que la RCA a connues et connait encore pour embrasser une sortie effective de crise et donner une chance à la paix, à l’unité nationale et au renouveau de notre pays.

Les leaders de l’opposition en particulier la CODE 20 notamment MECKASSOUA Le terroriste, ZIGUELE, TIANGAYE, DOLOGUELE, KAMOUN, GUETEL Dilam Koro, NGUENDET, NGUENEBEM, Charles DOUBANE et Crépin MBOLINGOUMBA  qui servent de tête pensante des rebellions dans notre pays doivent s’assumer et penser aux souffrances du peuple centrafricain qui veut la paix rien que la paix.

Comme disent les latins « NEMO POTESTE FUGERE CURIAM HISTORIAE » autrement-dit «  Nul ne peut échapper au tribunal de l’histoire ».

Fait à Bangui, le 16 octobre 2021

Le Coordonnateur National de Talitha Koum Centrafrique, Membre du Réseau International de Talitha Koum basé à Rome en Italie

Blaise Didacien KOSSIMATCHI

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Takpando
Takpando
1 mois il y a

Merci pour cette precision. Qui tue par l’épée moura par l’épée dit la Bible