RCA: le G5+ salue la déclaration de cessez-le-feu du président Touadera

0
51
Centrafrique-G5-Ndjoni-Sango
Echange des membres du G5+ avec l'ancien premier ministre centrafricain Firmin Ngrébada pour illustration

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 18 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Dans un communiqué conjoint signé le 16 octobre 2021, Le G5+, un groupe d’Etats et d’institutions internationales partenaires de la République centrafricaine se félicite de la déclaration du Chef de l’Etat Touadera appelant à la fin des opérations militaires et de toute action armée sur le territoire national.

Dans son message adressé à la nation le 15 octobre dernier, le Président de la République, Faustin Archange Touadera, a décrété un cessez-le-feu sur le territoire national à quelques jours de la tenue du dialogue dit « républicain ». Cette décision est l’un des engagements issus de la feuille de route conjointe de Luanda pour faciliter le dialogue en cours d’organisation.

A la veille de cette déclaration, plusieurs voix se soulèvent pour saluer la décision du Chef de l’Etat parmi lesquelles, le G5, qui est un groupe d’Etats et d’Institutions internationale, partenaires  de la République centrafricaine.

Dans son communiqué conjoint, le G5+ exprime son soutien à cette initiative qui, selon eux, résulte de la feuille de route conjointe pour la paix en République centrafricaine, adoptée par la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs au mini-sommet du 16 septembre à Luanda en Angola.

Le G5+, « note que la poursuite de la mise en œuvre de l’accord politique pour la paix et de la réconciliation en Centrafrique, exige que tous les acteurs s’engagent immédiatement à cesser les actions armées et à travailler pour un climat apaisé, afin de faciliter un dialogue inclusif et crédible à travers le pays», a- t-il mentionné dans sa note.

Par ailleurs, le G5+ appelle à un strict respect des droits de l’homme et de l’Etat de droit, y compris à travers la poursuite d’actions concrètes pour combattre l’impunité, ainsi qu’un engagement à se conformer aux exigences du droit international humanitaire. « Ces éléments restent essentiels pour assurer le progrès du processus de paix et de dialogue en cours », a-t-il ajouté.

Pour finir, les membres du G5+ réitèrent leur engagement à continuer à travailler aux côtés des autorités centrafricaines pour soutenir les processus politiques et de paix, pour le bien-être de tous les Centrafricains.

« LA CIRGL PREND NOTE AVEC UNE GRANDE SATISFACTION »

Dans le même ordre d’idée, la CIRGL dans un premier temps, a pris note, avec une grande satisfaction, de la déclaration unilatérale de cessez-le-feu sur toute l’étendue de la République centrafricaine à partir du 15 octobre 2021, tel qu’annoncé par le Président Touadera.

Ensuite, la CIRGL considère la décision de cessez-le-feu comme une reconnaissance qu’un dialogue « ouvert » et « constructif » entre toutes les forces vives et le meilleur moyen de parvenir à la paix et la stabilité tant dérivées par le peuple centrafricain.

Enfin, la CIRGL appelle la communauté internationale, en particulier le Conseil de sécurité des Nations Unies, à renouveler sa confiance dans le processus politique en cours en République centrafricaine et à apporter tout le soutien nécessaire à la sauvegarde de la sécurité et à la promotion du bien-être du peuple centrafricain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires