RCA: le ministre Aristide Reboas très remonté contre les propos de Jean Yves Le Drian

0
205
Aristide Briand Reboas, ministre centrafricain de la jeunesse et de sports

Par Kizer MAÏDOU                                                                          

Bangui 22 Octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Les propos du ministre français des Affaires étrangères continue de susciter des réactions au sein du gouvernement. La dernière en date est celle du Ministre de la jeunesse et des sports qui s’indigne des propos jugés irresponsables du chef de la diplomatie française.

Après la réaction de son collègue des Affaires étrangères, Aristide Briand REBOAS très remonté contre les propos de Jean Yves LE DRIAN qui  ne cache pas son dégoût du contenu de discours jugé haineux du numéro 1 de la diplomatie française.

Invité dans un débat télévisé sur la chaîne nationale TVCA le jeudi 21, le premier jeune centrafricain juge les propos du Ministre français comme une agression qui porte atteinte à la souveraineté voire à la coopération :

« Je suis solidaire avec la cheffe de la Diplomatie centrafricaine, parce que la déclaration de LE DRIAN est perçue dans la conscience collective des Centrafricains comme une agression, et ça porte atteinte à la souveraineté même  à l’esprit de la coopération. La France est un grand pays avec qui nous avons eu beaucoup en termes d’histoire, des hauts et des bas dans nos relations et la République centrafricaine est pays qui a été marqué par des multiples implosions d’instabilité politique et nous savons qu’au jour d’aujourd’hui, avec l’avancée des technologies de l’information et de la communication, une déclaration peut être interprétée de plusieurs manières. La RCA est un pays souverain, démocratique, elle a son autonomie et donc, elle peut entretenir des relations diplomatiques avec qui elle juge nécessaire et surtout profitable et pour le bien-être de sa population, ça elle a son plein droit de le faire», s’est indigné le Ministre de la Jeunesse.

Aristide Briand REBOAS ajoute qu’en diplomatie, l’ami de mon ami est mon ami, donc il y’a lieu de préciser dans ce cas, des outrances, que l’ennemi de mon ami est mon ennemi. Profitant de cette occasion il lance un appel de vigilance à la jeunesse centrafricaine :

«Je profite de cette occasion qui m’est offerte de lancer un message fort à l’endroit de la jeunesse centrafricaine. Nous devons nous lever comme un seul homme derrière la vision du Président de la République, chef de l’Etat le professeur Faustin Archange TOUADERA que je considère comme le Moise pour notre pays, si nous ne faisons pas attentions nous allons pleurer comme les Sud-Africains qui pleurent Nelson MANDELA, les Libyens qui pleurent Mohamard KHADAFI et bien d’autres leaders politiques africains. Il ne peut pas se permettre le luxe de minimiser un pays souverain, comme a fait son président récemment  sur notre président», a-t-il conclu.

Aujourd’hui,  les relations diplomatiques entre la France et la RCA ne sont pas au beau fixe dues à la présence des Instructeurs russes en Centrafrique  qui sont arrivés en RCA pour combattre aux cotés des FACA les groupes rebelles. Depuis ces temps-ci, la France et la RCA se mettent dans une guerre de communication.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires