RCA: de rififi sur la participation des fauves de basket au tournoi qualificatif à la coupe du monde

1
88
Equipe des fauves centrafricains de basketball

Par Marly Pala

Bangui 25 novembre 2021—(Ndjoni Sango) : Les Fauves de Bas-Oubangui de basketball ont quitté Bangui le mardi 23 novembre pour Benguela en Angola afin de prendre part au tournoi qualificatif à la coupe du monde de cette discipline sportive. Mais avec beaucoup de tracasseries de part et d’autres, car certains athlètes n’ont pas pu monter l’avion. Alors, peut-on faire venir quelqu’un pour des formalités et alors lui faire perdre ledit voyage et après qu’il lui aura été dit qu’il n’a pas de billet ?

Depuis le début des préparatifs des Fauves de Bas-Oubangui de basketball jusqu’à leur départ en Angola, de nombreux malentendus sont enregistrés ça et là, du ministère de la jeunesse et sports au bureau fédéral et du staff technique aux athlètes. Ces mésententes ont impacté sur le départ dans le délai de la sélection nationale.

Cela s’explique par le limogeage du DTN par le bureau fédéral, puis contesté par le ministre de tutelle mais aussi, le décaissement en retard et en somme inférieure par rapport au budget prévu des fonds pour le voyage.

Malgré ces multiples tracasseries, l’équipe est parvenue à partir pour participer au tournoi qui se déroulera à partir du 26 novembre dans lequel, la République centrafricaine rencontrera dans le groupe C l’Angola, la Côte d’ivoire et la Guinée. Ce qui est un peu banal dans cette aventure sinon la mésaventure, c’est la désorganisation constatée lors du départ de l’équipe. Car certains des athlètes retenus n’ont pas pu avoir leurs billets pour voyager.

Et ceci à la dernière minute de l’embarquement, lors des formalités à l’aéroport. Etait-ce un refus poli pour les écarter à la dernière minute ? Pourquoi ne leur a-t-on pas prévenus à temps, lors des dernières séances d’entraînement ?

Il faut affirmer que ces genres de faute combien élémentaire sont des pièces à conviction, témoignant des limites d’incapacité de certaines institutions à bien fonctionner pour le développement de la République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Alphonse
8 jours il y a

C’est encore avec une tristesse que d’apprendre de quelle manière on envoie nos Fauves « au front » avec des couacs. D’abord il faut relever une chose dans cet article, c’est cette clémence envers les responsables de ces manquements graves, reflets d’une volonté de faire échec à l’équipe nationale en y apportant du désordre. Non, il ne s’agit pas de l’incapacité mais c’est du désordre voulu, résultant d’une pratique mafieuse. Non, il ne s’agit pas non plus de refus poli de dernière minute, c’est organisé, c’est voulu cette substitution des joueurs qualifiés par des fils à papa intrus dans le processus de… Lire la suite »