RCA: affaire tuerie de Bria, la Présidence dénonce une campagne de dénigrement contre les forces alliées

0
516
Albert Yaloké Mokpème, Ministre conseiller et porte-parole de la présidence centrafricaine @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 29 Janvier 2022— (Ndjoni Sango): La présidence de la République centrafricaine dénonce au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi une campagne médiatique qualifiée de dénigrement contre les opérations de rétablissement de la paix menées par les forces armées centrafricaines (FACA) appuyées par les instructeurs russes dans les villes de province du pays.

La conférence de presse de la présence de la république centrafricaine de ce weekend end a été riche en actualité de l’heure dans le pays. De la géopolitique à la diplomatie, de la politique à la sécurité, de l’économie aux actions du président de la République, le porte-parole de la présidence a abordé avec les journalistes de différents médias centrafricains des sujets brulants de l’actualité centrafricaine et africaine.

Parmi tant de sujets évoqués, Albert Yaloké Mokpème est revenu sur les informations selon lesquelles, les FACA et leurs instructeurs russes auraient commis un massacre des civils dans la ville de Bria au cours d’une opération de ratissage des rebelles de l’UPC du mercenaire Ali Darassa.

Sans langue de bois, le ministre conseiller et porte-parole de la présidence centrafricaine dénonce une campagne de dénigrement visant à « détourner l’attention du public sur l’ennemi commun qui n’est autre que la rébellion dans le pays ».

« Ne nous trompons pas d’ennemis. Cela ne nous surprend pas lorsqu’on regarde les médias qui donnent ces informations. Je vous les cite: Agence France Presse, Media part, Ouest-France, RFI, la Croix. Allez y comprendre. C’est une campagne d’acharnement contre les FACA et nos alliés. Ils veulent nous les présenter comme des assassins du peuple centrafricain. Ils veulent présenter le gouvernement et le président de la République comme des dictateurs qui tuent leur peuple. On n’entretient le chaos  en RCA. Certains médias sont dans ce sens et certains groupes armés sont financés et armés pour ça. Nous voulons que ça cesse », déclare Albert Yaloké Mokpème.

Le porte-parole de la présidence d’enchérir : « Curieusement, beaucoup d’autres pays se rendent compte que c’est la même situation chez eux. Curieusement, certains pays veulent prendre l’exemple chez nous avec les résultats probants du travail fait sur le terrain. Cela veut dire que nous sommes sur la bonne voie. Qu’on ne se trompe pas d’ennemis ».

Tout était partie d’une vidéo en circulation sur les réseaux sociaux. Laquelle vidéo qui montre deux instructeurs russes armés autour des corps sans vie des civils au sol, dans une maison inhabitée. D’après les investigations de Ndjoni Sango, cette vidéo médiatisée est un extrait du film « Touriste », joué par des acteurs centrafricains et Russes, pour démontrer la coalition des forces armées centrafricaines avec les instructeurs russes face aux attaques des rebelles de la CPC en janvier 2021.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires