RCA: à quand va-t-on laisser la chance à un régime de gouverner en paix?

0
63
Centrafrique-leaders-politiques-Ndjoni-Sango
Les leaders de l'opposition politique avec le président Faustin Archange Touadera

Par Thomas KOSSI

Bangui 11 février 2022—(Ndjoni  Sango): Un phénomène qui est dur à avaler pour l’heure, c’est le règne et de régimes et de rebelles. C’est ce que vit le Centrafrique. Mais jusqu’à quand vivra-t-on cette brouille ?

Décennies après décennies, la nation de Zo Kwè Zo vit ce calvaire. Avec un gouvernement sorti des urnes, la Constitution servait de guide. Des années après, avec la mise en place des rébellions multiples, régime légal et rebelle mafieux se regardent comme des chiens de faïence. La guéguerre revient en langage politique parce que la paix aura disparue. Un camp accuse un autre, parce l’on manque carrément de faire ce que veut le peuple.

Seulement, qui est capable comme la Providence de faire ce qui est juste et clair ? Vu que des gouvernants et des rebelles discutent pour signer des accords, le gouvernement arrive à faire l’impossible devant réussir ce que l’on veut. Parfois, on n’arrive pas à réaliser le minimum que l’on attend pour être gai.

Les élections ont parlé désignant un pouvoir pour ravir le commandement.  Qui fera mieux que qui ? Le combat qui trouble la RCA est à dépasser, si le véritable bon sens nous téléguide. Laisser parler le fer ne sert absolument à rien si le dialogue pourrait prévaloir.

Comme la sagesse le proclame dans notre société, le linge sale se lave en famille. Faisons appel à cette bonne vision, car si ce que le peuple et les hautes autorités ont la conscience de conseiller tienne la route, la paix sans complexe sera dans le cœur de chaque femme et chaque homme. Quelqu’un n’aura-t-il pas dit : « Je vous laisse ma PAIX ? »

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires