Cameroun: un accord militaire conclu avec la Russie pour endiguer la menace de Boko-haram

0
259
Signature de l'accord militaire entre la Russie et le Cameroun à Moscou

Par Erick NGABA

Bangui 27 Avril 2022—(Ndjoni Sango): Le 12 avril dernier, le Cameroun et la Russie viennent de conclure un accord de défense. Cette consolidation de la coopération dans le domaine militaire permet notamment au gouvernement camerounais de faire face aux menaces sécuritaires liées à la présence de la secte islamique Boko-Haram.

De plus en plus, la Fédération de Russie apparait comme un partenaire stratégique sur continent africain. Confrontés au problème de sécurité à la fois interne et transfrontalière, les Etats africains se voient obligés de se tourner vers la Russie pour pouvoir endiguer les phénomènes des groupes armés et du terrorisme.

Le 12 avril 2022 marque une date historique dans les relations bilatérales entre le Cameroun et la Russie qui sont parvenus à signer un accord militaire à Moscou. Cet accord intervient dans le contexte lié au conflit russo-ukrainien.

Décidemment, les relations bilatérales entre la Russie et la République centrafricaine en matière de la défense servent d’exemple aux autres Etats d’Afrique. Grâce à la coopération avec la Russie, la République centrafricaine arrive à se libérer du joug des groupes armés qui contrôlaient les principales villes du pays pendant presqu’une décennie. Malgré le déploiement de différentes forces sur territoire, la RCA arrivait difficilement à se stabiliser.

L’accord militaire avec la Russie qui a déployé ses instructeurs pour appuyer les forces armées centrafricaines (FACA), a permis de changer les donnes. Le pays a ainsi retrouvé la stabilité dans les villes régions qui étaient entre temps sous contrôle des groupes armés et mercenaires qui profitaient des ressources naturelles centrafricaines.

Aujourd’hui, beaucoup de pays africains se rapprochent de plus en plus de la Fédération de Russie. Le Mali        a été le tout premier pays à s’expire du model centrafricain pour arriver à bout des groupes terroristes sur son territoire. Déjà à quelques mois de cette coopération militaire, le Mali commence à enregistrer des avancées significatives dans sa lutte contre le terrorisme.

Le Cameroun, qui fait face depuis quelques années au phénomène de la secte islamique Boko-Haram, emboite le pas. Les autorités camerounaises comptent sur ce raffermissement de la coopération avec la Russie pour renforcer ses capacités militaires et la défense de son territoire face à cette criminalité transfrontalière.

D’autres pays africains comme le Nigéria, le Gabon, le Burkina, la Guinée entre autres sont aussi dans cette dynamique de rapprochement avec la Russie.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires