RCA : soutien du parti KNK au référendum constitutionnel

0
240
Kevin Kpefio, président de la jeunesse du KNK @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO      

Bangu 9 août 2022—(Ndjoni Sango) : Le parti KNK fait partie des entités politiques qui s’adhèrent au projet de la modification de la constitution du 30 mars 2016. Cette prise de position a été faite par le président de la jeunesse dudit parti, Kevin Kpéfio, lors du grand rassemblement républicain du samedi dernier à Bangui.

La proposition de loi visant à modifier la loi mère du 30 mars 2016 continue de connaître des avancées considérables. Tel est le cas de la deuxième phase de mobilisation initiée par les associations de la société civiles à savoir le Cercle de Réflexion pour une Constitution Républicaine (CRCR) et le Front Républicain, qui a eu lieu ce samedi 6 août 2022 à Bangui et dans certaines provinces de la République centrafricaine.

A l’exemple du parti MLPC courant originel, du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), le parti « Kwa Na Kwa » dont le président fondateur est l’ancien chef d’Etat, François Bozizé Yangouvounda, fait partie des entités politiques qui se sont engagées pour la cause du référendum constitutionnel ce samedi 6 août 2022.

Au cours des différents discours ténus par les responsables de ces mouvements, se trouvait Kevin Kpéfio Secrétaire Général du parti KNK qui se dit confiant de l’engagement de son parti à œuvrer pour un retour définitif de la paix à travers une nouvelle constitution.

La présence massive des militants du KNK témoigne le ferme engagement sans faille de ce parti à soutenir la modification de la constitution : « Tout ce qui nous reste à présent c’est notre pays. Cette nation unit les Centrafricains de tout bord que ça soit ceux de l’Est à l’Ouest, du Sud au Nord c’est toujours notre pays. Nous ne sommes pas là pour faire une rétrospective de ce qui s’est passé entretemps mais tout le monde le sait car on n’a tous vécu cela. Si aujourd’hui, nous nous sommes levés pour modifier la loi mère c’est parce que nous sommes tous d’accord. Vous avez vu les militants du KNK qui sont venus massivement à cette grande mobilisation, ce qui témoigne notre ferme engagement à appuyer ce projet de révision de la constitution », a déclaré Kevin Kpéfio, président de la jeunesse du parti KNK.

A travers la prise de position du KNK, la jeunesse de ce parti entend être plus un instrument de manipulation des ennemis de la paix. C’est pourquoi, la jeunesse de KNK dit non à des considérations néfastes qui ne font pas avancer les débats démocratiques : « Au nom du parti KNK, nous sommes là pour la paix, la sécurité qui nous préoccupe car, on n’a tant souffert des crises militaro-politiques. La jeunesse doit se lever pour se débarrasser des considérations négatives et néfastes afin de viser l’intérêt du pays. Je n’ai pas grand-chose à dire si ce n’est pas la modification de la constitution vive la modification. », a-t-il conclu.

Par le sens du patriotisme, certains leaders des partis politiques ont choisi la voix de la paix. Tel est le cas des partis KNK ; MLPC et RDC qui se sont ralliés derrière la vision politique du chef de l’Etat qui est celle de faire de la République centrafricaine un pays émergent et développé.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires