Burkina Faso: le capitaine Ibrahim Traoré saura-t-il incarné le charismatique capitaine Sankara?

0
120
Ibrahim Traoré, président de Transition de Burkina-Faso

Par Prince Bouanga

Bangui 10 octobre 2022—(Ndjoni Sango): Auteur du deuxième coup d’état en huit mois au Faso contre son frère d’arme le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, le capitaine Ibrahim Traoré qui a désormais la destinée du pays des hommes intègres devra faire face à nombreux défis qui exigeront de lui courage et sens du devoir. Si le capitaine Sankara est resté gravé dans la mémoire collective des Burkinabés et des Africains comme un leader charismatique incontestable, le nouvel homme fort du Faso qui accède au pouvoir à la fleur de l’âge comme le père de la révolution Burkinabé sera-t-il en mesure de faire preuve de clairvoyance comme ce dernier?

L’Afrique de l’ouest vit ces derniers temps au rythme de coups de force, le dernier en date est celui du jeune capitaine Ibrahim Traoré au Burkina Faso. Ce jeune officier de 34 ans qui a opté pour le métier des armes en 2012 après des études universitaires a été en premier rang dans la lutte contre le terrorisme dans son pays.

Homme de terrain et patriote, c’est l’injustice entretenue par son prédécesseur au sein de l’armée qui va le motiver à réaliser le putsch du 30 septembre 2022 pour rétablir l’ordre et assurer la quiétude au peuple burkinabé.

« Le travail a déjà commencé pour la patrie, notre objectif est de sauver notre pays et assurer la quiétude à nos compatriotes. La lutte contre le terrorisme sera notre priorité et nous avons aussi pour mission de redresser l’économie nationale » a déclaré le capitaine Ibrahim Traoré lors d’une rencontre avec des diplomatiques accrédités dans son pays.

Comme le capitaine Sankara à l’époque, la jeunesse du capitaine Traoré est un grand atout pour qu’il soit en mesure d’incarner les valeurs qui pourront faire de lui un grand leader capable de relever les défis sécuritaires, économiques et sociaux de son pays.

Il doit aussi faire preuve de clairvoyance en adoptant de nouveaux paradigmes de coopération avec des pays susceptibles d’aider efficacement son armée dans sa lutte contre le terrorisme parce que les précédentes coopérations ont clairement montré leurs limites.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires