Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Martin Ziguelé investi candidat du MLPC à la présidentielle de 2020

Par Cyrille YAPENDE

Investiture de Martin Ziguelé candidat du MLPC à la présidentielle, lors du 4è congrès du parti à Bangui@photo Cyrille Yapendé

Bangui 4 mars 2020—(Ndjoni Sango): Réunis en congrès ordinaire depuis le lundi 2 mars 2020, les militantes et militants du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) et de ses organes connexes, venus de toutes les fédérations, représentant les quatre coins du pays et de l’extérieur, ont désigné à l’unanimité ce jeudi 5 mars, Martin ZIGUELE, comme candidat qui portera les couleurs de leur parti à la présidentielle annoncée pour le mois de décembre 2020.

Ces congressistes venus nombreux à ce 4e congrès ordinaire baptisé, congrès de la « nouvelle marche », ont unanimement reconduit Martin Ziguélé à la tête du parti et lui ont fait à nouveau confiance pour affronter son allié, le président sortant et candidat sans doute à sa propre succession, Faustin Archange Touadera, à l’élection présidentielle critique de décembre 2020.

Agé aujourd’hui de 63 ans, Martin Ziguélé, ancien Premier ministre de 2001 à 2003, est un consultant en assurances et actuel député de Bocaranga3. Il se présentera pour la 4ème fois aux élections présidentielles organisées dans ce pays, après le coup d’Etat qui l’a évincé de la Primature en 2003.

Des nouvelles têtes au bureau politique du parti

Les congressistes au 4e congrès ordinaire du parti du président Martin Ziguelé ont, en outre, désigné plusieurs cadres de leur parti dans l’organe dirigeant et bureau politique dudit parti.

Christophe Dounba qui remplace Etienne Malekoudou au secrétariat général du parti, le député de Ngaoundaye1, Bernard Dillah devient le 5ème vice-président en charge du patrimoine du parti, le Trésorier Général sortant Jean Olona remonte au 4ème Vice-président et cède son poste à Dillah Léonie et Pabe Fidèle s’occupe quant à lui, le poste de Trésorier général adjoint. Cependant, les doyens du parti gardent leurs fauteuils notamment : le 1er Vice-président Gabriel Jean Edouard Koyambounou, le 2ème Jackson Mazette et le 3ème Marcel Loudégué.

« Pour comprendre l’élargissement du parti, il faut repartir à l’esprit qui est la base de réforme dudit parti. Le MLPC a été créé en 1979 à un moment où la RCA comptait près de 2 millions d’habitants. Maintenant nous sommes à 5 millions et en plus, nous avons une expérience du fonctionnement des partis. Et si un parti ne veut pas devenir comme une administration, il faut que ce parti se rapproche de plus en plus de la base, c’est-à-dire, des militants pour éviter que le parti devienne comme un organe administratif qui n’écoute pas ses militants. Mais pour les écouter, il faut décentraliser le parti », a indiqué Martin Ziguélé, Président du parti MPLC.

Après 40 ans d’existence, ce dernier a aussi trouvé important de préparer l’arrivée aux affaires d’une nouvelle génération du parti.

A titre de rappel, l’effectif de 26 membres du bureau politique, a été augmenté à 41 dont la quasi-totalité est représentée par la jeunesse du parti MLPC, et le 4ème congrès ordinaire de ce parti semble une phase décisive pour le MLPC qui se met déjà en ordre de bataille des prochaines élections couplées qui s’approchent à pas de géants.