Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : des jeunes volontaires formés sur l’accord de paix par l’ONG Tamboula

Par Fiacre SALABE

Des jeunes volontaire sensibilisés sur l’APPRR @photo Fiacre Salabé

Bangui 4 mars 2020—(Ndjoni Sango) : La question de la consolidation de la paix en Centrafrique, le vivre ensemble entre les différentes communautés, la cohésion sociale et la relance de l’économie nationale, gage du développement durable, passe inéluctablement par la mise en œuvre de l’accord pour la paix, et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA). C’est dans cette optique, que l’ONG Tamboula a réuni le mardi 3 mars, une centaine de jeunes volontaires dans un atelier de formation autour de l’accord de paix de Bangui, signé entre le gouvernement et les groupes armés le 6 février 2019.

Plus de 150 femmes et jeunes venus de différentes organisations de la société civile centrafricaine des huit arrondissements de Bangui y ont pris part. Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet conjoint axé sur la « Communication et la sensibilisation pour la cohésion sociale en Centrafrique », financé par le fonds des nations unies pour la consolidation de la paix, UNPSF, en partenariat avec l’ONU Femmes et l’ONG Accord.

Selon les partenaires de mise en œuvre de cette formation des jeunes volontaires activistes de la paix, la réussite d’un accord dépend incontestablement de son acceptation et de son appropriation par l’implication des femmes et jeunes, suivant la résolution 1325 et 2250 du conseil de sécurité de l’ONU.

Afin de contourner les multiples contestations post-signature de l’accord de paix de Bangui, le projet conjoint se propose d’appuyer le gouvernement centrafricain dans le processus d’une large vulgarisation de cet accord de paix de Bangui.

Plusieurs actions comme la réconciliation intercommunautaire, la cohésion sociale, le vivre ensemble seront développées dans certaines villes notamment Bangui, Bambari, Bangassou et Paoua, selon les organisateurs. L’intégration des besoins des jeunes et femmes dans la mise en œuvre et le suivi de l’accord de paix de Bangui, en tenant compte des ex-combattants et autorités dans la gestion des actifs communautaires, facteurs de la consolidation de la paix, en sont quelques résultats attendus de ce projet conjoint.

Selon le Coordonateur Jean-Marc Mounoubaï, de l’ONG Tamboula, ces  jeunes volontaires auront la mission de former les leaders des organisations des femmes et des jeunes, ainsi que les membres des comités de mise en œuvre préfectoral de l’accord politique pour la paix et la réconciliation.

Ils auront également à animer les causeries éducatives et les initiatives communautaires, en tenant compte de l’organisation des semaines culturelles et sportives tant à Bangui, qu’à l’intérieur du pays.

Il est à noter que l’un des enjeux de la réussite de cet accord, est son appropriation par la population centrafricaine, à travers sa vulgarisation par les garants et facilitateurs, en partenariat avec certaines organisations de la place.