Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : Les 100 1ers jours de Touadera, le compte à  rebours a commencé depuis le 30 mars

12592676_1707722949443972_8337109757589249341_nNdjoni Sango (Bangui 23/04/16) : Le président centrafricain Faustin Archange Touadera investi le 30 mars a vu les candidats déchus du 1er  tour mettre en place un secrétariat politique chargé de rendre publique et accomplir ses priorités des 100 premiers jours. Hélas depuis lors, rien n’est publié et plus d’un centrafricain s’interrogent.

Comme les faits sont plus véridiques que la parole, il est temps de mettre sous la lumière l’avidité boulimique de certains politiques. Il n’y a pas plus d’un moins, le groupe des 20 candidats qui ont décidé de soutenir Faustin Archange TOUADERA au 2e tour ont mis un secrétariat politique qui n’est devenu qu’un tonneau vide. De toute évidence, nous sommes déjà à près d’un mois de gestion du Professeur Faustin Archange Touadéra.

Quelle est donc l’utilité de ce secrétariat politique ? Ont-ils bien réfléchi avant de le mettre en place ? Tout porte à croire qu’il ne servait qu’à caresser dans le sens des poiles le candidat devenu Président de la République. Si tel est le cas, ces géniteurs se sont fait prendre par leur propre piège car le peuple les tient sans relâche à l’œil. Ce qui semble ne pas toucher la conscience de cette classe politique dont un grand nombre est couple du malheur du peuple centrafricain.

La sécurité et la fameuse question du Désarmement Démobilisation RR et la restructuration des armées, la réconciliation entre les communautés, la situation humanitaire, la relance économique et les infrastructures voilà quelques priorités pour le gouvernement de Simplice SARANDJI. Mais au regard du silence, marque de l’incompétence  de ce secrétariat politique, l’échec collectif est prévisible.

Quelles sont donc les propositions concrètes de ce secrétariat ?

Vont-ils attendre arriver les 100 premiers avant de commencer à présenter ses grands axes prioritaires au peuple centrafricain ? C’est une preuve que les hommes et femmes qui composent ce secrétariat  manquent de scrupule et n’ont aucun projet sérieux mais  usent de la démagogie.

Avec ou sans secrétariat politique, le fait de rendre compte est obligatoire en démocratie. Il est un impératif que Faustin Archange TOUADERA, en bon mathématicien, doit savoir rester dans le délai de ses 100 premiers d’ici le 9 juillet pour rendre compte.

Juvénal KOHEREPEDE

Commentaires

commentaires