Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : Henri Marie Dondra dans le collimateur du Président de l’Assemblée nationale

16712046_1307492636008477_2066501485263121695_n

Le Ministre des finances Henri-Marie Dondra

Par Justin MBOUDOU

Bangui 01/04/17 (www.ndjonisango.net): Le nouveau venu sur la scène politique, Henri Marie Dondra, celui qui veut tant réformer devient l’ennemi de tous. Voilà qu’après la publication des salaires des hautes autorités, il en réclame l’harmonisation, s’attaque à la réforme de la solde de l’armée, à la parafiscalité, s‘oppose aux primes de restitution de l’Assemblée Nationale etc. Car pour lui le peuple avant tout.

Selon certains de ses collaborateurs, l’homme va trop vite. L’Assemblée Nationale aurait décidé d’en découdre avec lui, depuis la publication des salaires des députés.

Titulaire d’un troisième cycle de l’Université Catholique de Lille en France, l’homme aura fait vingt cinq ans  rien que dans les finances. Connait-il la politique ?

Réputé, compétent et intransigeant, le Ministre Henri-Marie Dondra s’attirerait la foudre du Président de l’Assemblée Abdou Karim Meckassoua et autres députés du Chemin de l’Espérance connus de tous qui, selon nos sources, monnaient les professionnels de médias pour porter atteinte à la réputation du Ministre Dondra dans leur collimateur.

Selon les indiscrétions, les députés Karim Meckassoua et Thierry Vackat seraient à l’origine de l’article publié dans La Fraternité dont un certain Odilon Maurice Ouakpo, ancien Directeur de Publication aurait reçu la promesse de nomination comme Chargé de mission en matière de communication à l’Assemblée nationale en lieu et place de Justino Dede Sombo Alias Lerco. La libération du Directeur de Publication du quotidien « La Fraternité », Bienvenu Doumta qui aurait trahi sa source, délie les langues.

Le ministre Dondra, selon certaines indiscrétions, serait décidé de faire gagner Touadera en 2021. L’homme est calme, rassurant et décidé à revoir le salaire du président de l’Assemblée Nationale et des hautes autorités en baisse. D’après ses collaborateurs, il est aussi décidé à poursuivre des réformes. Il devient semble-t-il victime de sa rigueur et il aura tout verrouillé au trésor public, loquer les dépenses et autres détournements privilégiant les bailleurs de fonds et les dépenses sociales. Il est incontestablement le chouchou du Fond monétaire international (FMI). Henri-Marie Dondra est assit financièrement

Pensait-il que diriger un département ministériel était aussi facile qu’une entreprise ? Au moins Dondra aura le mérite de payer les salaires le 25 de chaque mois à l’instar des entreprises privées. En revanche certains élus de la nation l’on dorénavant attribué le sobriquet : « le ministre kion, en langue nationale veut dire pingle ».

On peut tout reprocher à ce ministre centrafricain mais son patriotisme, sa compétence et son attachement au travail sont mondialement connus.

Commentaires

commentaires