Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : Le PAM lance un projet d’achat de 3000 tonnes de produits agricoles locaux sur financement du fonds Bêkou

les participants au lancement du projet@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 25 juin 2018 (Ndjoni Sango) : Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé le 22 juin 2018 à Bangui, le projet d’appui aux petits producteurs agricoles à travers l’achat direct de leurs produits agricoles. Financé par l’Union Européenne à travers le Fonds fiduciaire Bêkou, le projet vise à catalyser le développement de l’agriculture locale dans le but de réduire l’insécurité alimentaire en Centrafrique, tout en améliorant l’accès aux marchés pour les petits producteurs agricoles.

Le lancement du projet dénommé P4P a eu lieu en présence des cadres du ministère de l’agriculture, du représentant de la FAO et des représentants de l’Union européenne, ainsi. En lançant ce projet en appui aux petits agriculteurs en République centrafricaine, le PAM, à travers le Fonds Bêkou, cherche à stimuler l’économie locale dans le cadre de la relance économique du pays suite aux affres de conflit militaro-politique ayant fragilisé le secteur productif du pays.

C’est ce qu’a indiqué le représentant pays adjoint du PAM, Rocco Leonce, dans son laïus lors de la cérémonie de lancement du projet P4P.

« Ce programme est mis en œuvre dans les régions à plus fort potentiel agricole du pays, et où la situation sécuritaire est relativement stable, avec pour objectifs de fournir un marché aux petits producteurs et de leur apporter un soutien pour améliorer la qualité de leur récolte, leurs capacités de stockage et de commercialisation. Il permet aux petits producteurs agricoles d’augmenter leurs revenus mais également d’améliorer leur existence et celles de toute leur communauté », a déclaré Rocco Leonce. Et d’ajouter que : « Le projet est un outil essentiel pour lutter contre la faim en milieu rural et a permis en 2017 de venir en aide à quelques 25.000 producteurs agricoles dont 55% de femmes ».

La phase pilote du  projet a permis en 2017, à en croire le représentant pays adjoint du PAM, d’injecter plus de 800 millions de F CFA dans l’économie locale, en achetant des produits agricoles directement des producteurs.

« Grâce à ce financement du Fonds Békou de près de 1,4 milliard, le PAM va permettre à 46 000 petits producteurs de renforcer leurs capacités de production et de commercialisation à travers la vente groupée, contribuant ainsi à améliorer leurs moyens de subsistance mais aussi leur sécurité alimentaire et celle de leurs familles ».

Pour le chargé des misions au ministère de l’agriculture et du développement rural, Rodrigue Prosper Yakende, ce projet s’aligne dans vision politique du gouvernement centrafricain, dans le cadre du Plan de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA).

« Ce projet cadre bien avec le pilier 3 du RCPCA qui consiste à faire de relèvement économique et de la relance donc du secteur productif. Ce projet vient à point nommé, car nous remarquons qu’après ces différentes crises militaro-politiques, les populations sont devenues plus vulnérables, conséquences directes des destructions des moyens de productions. Nous pensons que ce projet va beaucoup plus améliorer les conditions de vie des populations rurales. Ce projet constitue un outil de lutte contre la pauvreté et cela va permettre une meilleure condition de vie en milieu rural », a fait savoir  Rodrigue Prosper Yakende.

En finançant la mise en œuvre de ce projet, le fonds Bêkou permet d’améliorer l’articulation entre intervention d’urgence et de développement en République centrafricaine.

« L’Union européenne accorde un intérêt d’importance fondamentale au secteur agropastorale en Centrafrique. L’Union européenne avec le PAM ont décidé de lancer ce projet qui vise à offrir un débauché économique au profit des petits agriculteurs locaux qui seront formés pour cultiver leurs produits de qualité  qui seront achetés dans le cadre de ce projet », a fait savoir, Davide Stefanini, représentant de l’Union européenne.

Le premier projet pilote de ce programme a permis au PAM d’acheter localement auprès des producteurs locaux 1.400 tonnes entre 2015-2017. Les produits agricoles entre autres haricot et sorgo achetés dans le cadre de ce projet sont ensuite redistribués à travers les différents programmes d’assistance du PAM dont le programme de repas scolaire et de l’assistance aux déplacés. Le projet P4P vise 11 préfectures sur les 16 que compte la République Centrafricaine.

Commentaires

commentaires