Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: un appel de soutien au collège de Zangba par Justin Mamadou

Par Fiacre SALABE

Une vue des élèves du collège de Zangba dans la Basse-kotto@photo Fiacre Salabé
Une vue des élèves dans une classe du collège de Zangba dans la Basse-kotto@photo Fiacre Salabé

Bangui 9 décembre 2019— (Ndjoni Sango): Le collège d’enseignement général (CEG) de la ville de Zangba, située dans la Basse-Kotto, souffre de véritable problème d’infrastructures de qualité. Le manque de tables-bancs, un manque d’enseignants titulaires pour former les élèves de cette localité, manque crucial de bâtiment, tel est l’objet de l’appel  de soutien lancé par Justin De-Jacobin Mamadou, Directeur dudit CEG.

Le collège d’enseignement général de a ville de Zangba ne dispose que d’un seul bâtiment composé de trois salles de classe tombé quasiment en désuétude. On compte une dizaine de tables-bancs pour l’établissement en général, et pas du bureau pour le directeur qui travaille chez lui à la maison.

Le collège compte au total 60 élèves dont certains s’assoient à même le sol car selon le directeur Justin De-Jacobin Mamadou, certains ont fuit le conflit pour réfugier au Congo voisin. Jusque là, il n’y a deux enseignants titulaires qui interviennent y compris quelques vacataires qui viennent difficilement au cours.

« Nous avons autant de problèmes qui minent le fonctionnement de notre collège en termes d’infrastructure qui n’est pas en bon état, il y a un manque cruel d’enseignants qualifiés. Même moi qui suis le directeur, je n’ai pas du bureau auquel travailler. C’est vraiment alarmant mais je demande au gouvernement de nous voler au secours. » A expliqué Justin De-Jacobin Mamadou, directeur du CEG de Zangba.

Ce même souci a été partagé par un des parents d’élèves du CEG de Zangba qui, n’a pas hésité de pointer du doigt la responsabilité du député de leur circonscription Jérémie Gokiri.

« Le problème qui accable le CEG de Zangba engage quelque part la responsabilité de notre député qui n’a pas su négocier certains projets pour la réhabilitation du bâtiment, permettant à nos enfants d’étudier dans de bonne condition. » A montré Ibrahim Mahamat, un parent d’élèves de Zangba interrogé par la rédaction de Ndjoni Sango.

Cet appel de soutien pourrait attirer l’attention des autorités centrafricaines afin d’enclencher des actions visant à sauver cette situation qui mine l’éducation de la localité.