Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : L’épidémie du Monkey-Pox, une préoccupation de la Croix-Rouge Centrafricaine

IMG_3560

L’équipe de la FISCR/@Eric Ngaba

La Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en République Centrafricaine s’est préoccupée de l’épidémie de Monkey Pox qui refait surface dans la région de la Haut-Mbomou dans ces derniers temps. Dans un souci majeur de contribuer à l’éradication de cette épidémie, la FICR a fait une rencontre ce lundi 11 avril 2016 avec la presse nationale afin de leur présenter des actions qui ont été menées sur le terrain et des projets  en cours sur cette maladie. La rencontre avec la presse a eu lieu dans la salle de conférence de la direction de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Bangui.

Pierre Danladi, Chef des Opérations à la FICR Centrafrique explique que c’est depuis le 17 Février 2016 que la FICR a commencé à mener des actions pour apporter sa contribution afin de lutter contre l’épidémie du Monkey-Pox,   » la FICR a débloqué dans ses fonds d’urgence, une somme de 55 848 Francs Suisse pour appuyer la Croix-Rouge Centrafricaine à contribuer auprès des autres partenaires du Ministère de la Santé, à la réponse à l’épidémie de Monkey-Pox à travers les activités de mobilisation sociale des communautés dans les 05 sous-préfectures que compte le Mbomou « , explique-t-il.

Selon lui, « les activités que la FICR a menées ont porté sur la formation de 300 volontaires de la Croix-Rouge Centrafricaine (CRCA) sur la connaissance de la maladie, les mesures universelles de préventions et les méthodes de la lutte contre les épidémies par les volontaires de la Croix-Rouge selon le fascicule de la FICR « ,  poursuit Pierre Danladi en précisant par la suite que chaque groupe des volontaires formés conduira des campagnes de sensibilisation dans leurs sous-préfectures en utilisant les méthodes de porte par porte et les campagnes de masse avec la distribution des affiches, des dépliants et l’utilisation des boites à images conçues à cet effet.

Le Chef des Opération à la FICR Centrafrique note que, les volontaires formés agissent également en tant que points focaux de la surveillance épidémiologique dans leurs localités respectives. Ainsi, ils ont été sensibilisé à conduire tous les cas suspects dans le centre de santé le plus proche.

Signalons que le Ministère de la Santé publique et de la population avait annoncé la fin de l’épidémie de Monkey-Pox le Mois dernier, mais celle-ci est réapparue dans la ville de Bangassou.

Le virus Monkey-Pox est apparu en Centrafrique dans la région de la Haut-Mbomou et de la Haut-Kotto vers les années 1984, d’après le chef des opérations.

Inès Laure N’NGOPOT  

 

Commentaires

commentaires