Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: Plan International intensifie ses activités à Bossangoa, dans l’Ouham

les bénéficiaires des activités du Plan international@Fiacre Salabe

Par Fiacre SALABE

Bangui 20 juin 2018 (Ndjoni Sango): Après quatre années successives d’actions humanitaires menées dans la région de Bossangoa, en matière de l’éducation, la nutrition, la sécurité alimentaire et la protection, l’ONG Plan International compte poursuivre sa mission au chevet de population de ladite localité. Position réaffirmée par son directeur régional Rotimi Djossaya, en visite de travail en Centrafrique à l’occasion du quatrième anniversaire de l’inscription de l’ONG Plan International sur l’échiquier des humanitaires au pays.

Plus de quatre domaines prioritaires sur lesquels l’ONG Plan International intervient auprès des populations de Bossangoa, ville située dans le nord, fortement touchée par la crise qui a secoué le pays depuis 2012. La nutrition, la sécurité alimentaire, la protection et l’éducation, sont là les domaines d’intervention de ladite ONG auprès des populations autochtones de Bossangoa.

Dans le domaine de la protection, des réalisations sont enregistrées, selon Jada Ambé, chef de sous bureau du Plan International de Bossangoa.

« Nous avons construit plus 20 espaces amis d’enfant dans la région pour un appui psychosocial aux enfants touchés par la crise. Il y’a aussi la prise en charge des survivants et la formation des enfants associés aux grpes et forces armées que nous avons assurés, y compris les familles d’accueil séparées, sans oublier la réunification des enfants séparés, un problème majeur dont l’ONG Plan a pris à bras le corps. Nous avons aussi créé un centre de soutien familial qui vient en appui psychosocial sur les différents cas liés aux vulnérabilités dans la région de Bossangoa. La mise en place de 12 jardins d’enfant avec la construction et réhabilitation des bâtiments pour la formation des moniteurs suivi de leur prise en charge. » a-t-il expliqué.

Selon lui, l’ONG Plan a également mené des actions dans le domaine de l’éducation, au profit des enfants de ladite région.

 « Depuis 2015 que nous nous sommes installé ici à Bossangoa, l’ONG Plan International a pu construire 54 sales de classes équipées avec des tables bancs, et plus de 19 salles aussi réhabilitées avec la formation de 230 maîtres parents ainsi que leur prise en charge. En collaboration avec le centre pédagogique régional, nous avons formé 180 enseignants qui sont déjà recrutés par le gouvernement. La mise en place d1 programme dénommé gouvernement scolaire en 2016, consistant à promouvoir la participation des enfants dans la gestion de l’école, en tenant compte des plaidoyers et ptopositions qu’ils font pour le bon fonctionnement de leur établissement respectif. La redynamisation des APE. Plus de 36000 manuels d’enseignement de français et mathématique avec des matériels didactiques que nous avons mis jusque là à disposition des établissements dans quasiment toute la région », a ajouté Jada Ambé, Chef de sous bureau Plan International basé à Bossangoa.

De leur côté, les bénéficiaires des actions du Plan International ont apprécié à sa juste valeur, les réalisations faite à leur endroit. Mr Abel Sérékizi, Chef de service social de Nana-Bakassa:

« Je remercie de vive voix l’ensemble des actions humanitaires que l’ONG Plan ne cesse de mener dans notre localité surtout au profit des enfants en général, et ceux qui sont atteints par la malnutrition en particulier à travers des programmes d’accompagnement multidimensionnel. Que ces actions combien salutaires pour nous les populations de Nana-Bakassa ne s’arrêtent pas ici, mais qu’elles soient plus tôt pérennisées. » selon Abel Sérékizi.

Il est à noter que l’ONG Plan international par la voix de son directeur régional Rotimi Djossaya en visite de travail à Bossangoa, affirme son ferme engagement à tout faire pour que ses actions humanitaires au chevet des populations centrafricaines demeurent pendantes, en mettant un accent particulier sur le droit de la femme en Centrafrique. Cette visite effectuée par le directeur régional fait suite au quatrième anniversaire d’implantation du Plan International en Centrafrique.

Commentaires

commentaires