Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

La visite de l’Archevêque Dieudonné Nzapalaînga aux réfugiés centrafricains en RDC

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’Archevêque, Maire et le Nonce apostolique au Centre de transit Zongo/@Eric Ngaba

Les réfugiés centrafricains en République démocratique du Congo éprouvent des difficultés dans ce pays voisin en dépit de l’aide fournie par l’UNHCR et le gouvernement congolais. La visite conjointe de l’Archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga et de Nonce apostolique Louis Moriano, du 05 au 07 décembre 2015, a permis de redonner le réconfort à ces réfugiés. L’objectif de ce déplacement transfrontalier est d’apporter aux citoyens centrafricains en refuge dans ce pays voisin, le message du Pape adressé au peuple centrafricain durant sa visite à Bangui. Par la même occasion, l’Archevêque de Bangui à travers la Caritas Centrafrique a offert à ces citoyens centrafricains en refuge, 30 sacs de riz, 30 cartons de sardines, 30 cartons de biscuits, 20 bidons d’huile, 15 sacs de sels, et 10 balles de vêtements.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le déplacement transfrontalier de l’Archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga entre la République centrafricaine et la République démocratique du Congo a permis a permis de toucher du bout de doigt la réalité des conditions dans lesquelles vivent les citoyens centrafricains en refuge. Ce déplacement de 48 heures s’inscrit dans le cadre de la visite du 29 au 30 novembre dernier  du Saint-Père en Centrafrique qui a apporté le message de la miséricorde au peuple centrafricain pour pouvoir se réconcilier.  Ce déplacement a été conjoint avec celui du Nonce apostolique Louis Moriano ayant la juridiction sur la République démocratique du Congo.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les Réfugiés centrafricains en RDC /@Eric Ngaba

La visite conjointe du Nonce Louis Moriano avec l’Archevêque Dieudonné Nzapalainga à la tête d’une délégation composée des membres de la Caritas Centrafrique et des Journalistes, au Centre de Transit de Zongo pour atteindre le site de Molé, c’est toute une lueur d’espoir pour les réfugiés centrafricains vivant dans ce centre. Des chants religieux entonnés, des applaudissements avec des palmiers et des cris de youyou ave les pagnes jetés par terre ont donné une ambiance électrique à l’entrée de ces hauts responsables religieux dans ce Centre de Transit de Zongo. Sur ce Centre de Transit où sont massés environ 1800 réfugiés centrafricains, Musulmans et non musulmans, les conditions de vie sont déplorables. L’arrivée sur ce Centre a été un déclic pour redonner l’espoir et le sourire aux personnes vulnérables.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’Archevêque Dieudonné Nzapalaînga /@Eric Ngaba

«Nous ne vous oublions pas. De loin et de près nous sommes avec vous dans la prière. L’ouverture de la porte de l’année de miséricorde par le Pape François, est un signe de délivrance. Le premier message du Pape à Bangui, c’est le pardon et la réconciliation entre Chrétien et Musulman. Nous ne sommes qu’un. L’entrée du Saint-Père dans la mosquée centrale à Bangui montre qu’il y a la cohésion sociale entre Chrétien et Musulman et qu’il n’y a pas de conflit religieux. Aimons nous les uns et autres pour que la paix revienne dans notre pays », a déclaré l’Archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga.  L’Archevêque de Bangui a ajouté par ailleurs que la lumière de Dieu éclaire sur la RCA. Pour Dieudonné Nzapalainga il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix, et c’est le temps de la paix qui sonne en Centrafrique à travers la visite du Pape François.

Du côté du Nonce apostolique du Pape François, Louis Moriano ayant la juridiction sur la République démocratique du Congo, il faut ne pas avoir peur de l’autre. En rapportant le message du Pape François, Louis Moriano a exhorté les réfugiés centrafricains en terre congolaise de la RD à beaucoup prier pour la conversion des cœurs. « Le Saint-Père a ouvert la porte de miséricorde pour les Centrafricains. Le pardon doit régner entre vous » a-t-il lancé à la foule.  Pour lui, les Centrafricains doivent ouvrir leur cœur  pour partager la grâce de Dieu.  Il a souligné l’importance de la visite du Saint-Père en terre centrafricaine qui s’inscrit, d’après lui, dans la perspective de la sortie de crise en Centrafrique.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Réfugiés centrafricains en RDC /@Eric Ngaba

Entre temps, les Réfugiés vivant au Centre de Transit de Zongo exigent leur relocalisation vers le camp de Molé à 37 km de la ville de Zongo. Car ils estiment une amélioration des conditions de vie sur le camp Molé dédié aux Réfugiés, contrairement au Centre de Transit de Zongo où ils grincent des dents. Arrivée au camp de Molé à environ 37 km de la ville de Zongo, la délégation a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir et de réconfort. Les réfugiés centrafricains vivant sur ce site construit par le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), ont exprimé leur allégresse à cette visite conjointement entamée par le Nonce apostolique et l’Archevêque de Bangui avec leurs délégations. Au camp  de Molé, on dénombre environ 18.000 milles réfugiés centrafricains qui se confrontent avec tous les problèmes du monde.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’Archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga n’y était pas allé avec la main vide. Avec la Caritas Centrafrique, l’Archevêque a apporté aux réfugiés des vivres. Des sacs de riz, des cartons de sardines, de biscuits, des bidons d’huile, et des balles de vêtements ont été remis à ces citoyens centrafricains par l’entremise de la Caritas Zongo, partenaire à la Caritas Centrafrique.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires