Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: l’ANE sollicite l’adhésion de la presse au processus électoral de 2020

Par Erick NGABA

les agents de l’Autorité Nationale des Elections de 2015-2016 en Centrafrique

Bangui 18 novembre 2019— (Ndjoni Sango) : L’Autorité Nationale des Elections (ANE), organe chargé des élections en République centrafricaine, a convié le 14 novembre dernier, les journalistes pour évoquer la problématique de la transparence dans le processus électoral du décembre 2020. L’organisation a ainsi sollicité l’apport des médias pour la vulgarisation des informations au public tout au long des opérations électorales.

Les élections groupées en République centrafricaine se pointent à l’horizon. L’ANE est à pied d’œuvre pour préparer le peuple centrafricain  aux échéances électorales prévues en décembre 2020. Pour une transparence dans ce processus, l’institution en charge des élections souhaite que les médias puissent s’impliquer davantage afin d’informer le public.

« Pour que des élections soient qualifiées de libres et équitables, il faut non seulement que le vote puisse se dérouler dans de bonnes conditions, mais aussi que les électeurs aient accès à une information adéquate sur les parties et le processus électoral lui-même afin de pouvoir faire un choix éclairé. Aussi, les médias sont-ils essentiels à la démocratie car en informant, ils jouent un rôle de surveillance et contribuent à garantir la transparence du processus », a déclaré le rapporter de l’ANE, Ruffin Ngouadebaba.

L’institution souligne l’impérieuse nécessité de l’implication de la presse dans l’organisation des élections. Le souhait de l’ANE est que les médias accordent une attention particulière au processus électoral.

« L’organe de gestion des élections qu’est l’ANE utilise et continuera d’utiliser les médias pour communiquer ses messages afin d’atteindre le plus grand nombre possible de la population centrafricaine », a ajouté le rapporter avant d’interpeller les professionnels des médias sur le traitement de l’information de qualité.

Pour l’ANE, une communication responsable autour du processus électoral est essentielle. Car, a souligné Ruffin Ngouadebaba, une élection réussie ou non, contestée ou non, est souvent juste une question de perception par le public et la perception découle de la communication.