Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Radio Ndeke Luka fermée par le HCC pour non paiement des redevances

Par Erick NGABA

Vue de studio A de Radio Ndeke Luka avec des invités d'une émission le 12 août 2019@photo Erick Ngaba
Vue du studio A de Radio Ndeke Luka avec des invités d’une émission le 12 août 2019@photo Erick Ngaba

Bangui 17 décembre 2019— (Ndjoni Sango): La station radiophonique Radio Ndeke Luka (RNL), soutenue par un projet suisse de la Fondation hirondelle, est temporairement fermée depuis lundi dernier, sur une décision du Haut Conseil de la Communication (HCC). Le non paiement des redevances relatives à l’utilisation de la fréquence 100.9 MHz pour l’année 2019, et le refus répété de déférer aux multiples convocations du HCC, en sont les principales raisons évoquées par l’organe de régulation des médias en Centrafrique.   

La Radio Ndéké (RNL), la station la plus écoutée en République Centrafricaine, n’émet pas depuis lundi dernier. Une décision du Haut Conseil de la Communication assortie d’une Assemblée en plénière l’a suspendue temporairement.

Le HCC demande à cette radio de se mettre en règle, conformément à la loi régissant le fonctionnement et l’organisation des médias en  Centrafrique. Une décision à laquelle le management de Radio Ndeke Luka a refusée de se soumettre.

Le refus de la direction de RNL d’obtempérer à cette décision a conduit l’institution en charge de régulation des médias à déconnecter les signaux de la radio de sa pilonne installée sur la colline des panthères à Bangui. Car, la radio Ndeke Luka qui souffre sévèrement aujourd’hui d’un problème crucial de management, a été sommée par l’institution le 13 décembre 2019 de cesser d’émettre pendant 15 jours.

« Il est fait obligation à la direction de la station de radiodiffusion sonore « Ndeke Luka » de diffusion à l’antenne, l’intégralité de la présente décision, dès réception de celle-ci. Le non respect des termes de la présente décision par la direction de la station de radiodiffusion sonore « Ndeke Luka, exposera cette dernière à d’autres sanctions plus sévères prévues par les textes en vigueur », indique les articles 2 et 3 de la décision numéro 35 du HCC.

En réfutant, la direction de RNL a répliqué sur ses ondes que la radio n’admet pas cette décision dont elle qualifie de politique. A

En effet, le HCC a demandé à RNL de verser annuellement la somme de 14 millions de francs Cfa en raison de ses antennes relais installées dans les villes de Bouar, Ndélé, Berbérati, Bambari, Bozoum et Bossangoa.

En évoquant les textes en vigueur, la direction de RNL estime qu’ « il n’y a pas de redevance supplémentaire à payer aux autorités pour des antennes qui ne font que relayer le signal FM et qui ne sont pas des émetteurs primaires ». Elle a donc, jugéeinfondée et injustifiée la décision du HCC, tout en refusant de payer ses redevances.

Pour la direction de RNL, les 2 millions versées à l’organe de régulation sont suffisants conformément aux textes en vigueur. Elle a par ailleurs, rejeté en bloc le motif selon lequel RNL a plusieurs reprises refusé de déférer aux multiples convocations du HCC.

« La radio ne se reconnait pas dans le motif du refus répété de déférer aux convocations du HCC. Nous tentons de dialoguer avec le HCC sur ce sujet depuis des semaines. Nous souhaitons maintenant trouver une solution avec le HCC le plus rapidement possible. Nous dénonçons à travers cet acte, une entrave à la liberté de la presse déjà fragile en RCA », a fait savoir la Direction de Radio Ndeke Luka, Sylvie Jacqueline Panika, sur ses antennes.

Pour l’heure, des tractations et des pressions diplomatiques se poursuivent pour palier ce problème, à en croire des sources proches de Radio Ndeke Luka.  Créée en 2001, la Radio Ndeke Luka est soutenue par l’Union européenne à travers un fond fiduciaire de l’union pour la République centrafricaine, dénommé « Fonds Bêkou).