Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : les 3 Russes tués « Orhan Djemal, Alexandre Rastorgúyev et Kirill Rádchenko »

Des instructeurs Russes à Berengo en Centrafrique@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 31 juillet 2018—Ndjoni Sango : Trois ressortissants russes ont été odieusement assassinés ce mardi 31 juillet  par des hommes enturbannés dont des séléka sur l’axe Dekoua, à environ 210 km de Bangui la capitale. Il s’agit de Orhan Djemal, Alexandre Rastorgúyev et Kirill Rádchenko qui étaient dans un tournage d’un documentaire, indiquent des sources russes à Moscou contactées par la rédaction de Ndjoni Sango.

Les ressortissants russes dont Orhan Djemal journaliste, Alexandre Rastorgúyev documentariste et  Kirill Rádchenko cameraman, ont été tués alors qu’ils prenaient la route de Dékoua au Centre-nord de la République centrafricaine pour le tournage d’un documentaire. Ils ont été stoppés par un groupe des rebelles de la Seleka avant d’être odieusement assassinés.

Tout semble que les victimes russes n’ont pas été enregistrées par le gouvernement centrafricain afin d’être en possession des cartes d’accréditation dans le cadre de leur tournage documentaire. Car, les autorités centrafricaines surprises par la situation, n’ont pas confirmé l’identité des victimes et leurs activités. D’après le porte-parole du gouvernement, Ange Maxim Kazagui, contacté par Ndjoni Sango, les victimes étaient à bord d’un véhicules de location. Toutefois, le membre du gouvernement centrafricain évoque l’ouverture d’une enquête sur les circonstances des faits.

« Les enquêtes diligentées conjointement par la DG Police, l’ambassade de Russie et la police de la MINUSCA ont révélé que les trois intéressés qui ne se sont pas présentés auprès de leur représentation à Bangui, ni n’ont demandé de carte de presse, ont loué un véhicule privé avec un chauffeur Centrafricain pour leur randonnée. Malgré les conseils contraires au poste de contrôle de Sibut, les trois malheureux se sont entêtés à continuer jusqu’à la rencontre à 32 kilometres, d’une dizaine de personnes armées, enturbannées, ne parlant ni français, ni sango, voulant s’emparer de leur véhicule« , indique le ministre porte-parole du gouvernement centrafricain.

Or, selon une source de Ndjoni Sango citant l’agence de presse Interfax , l’épouse du journaliste a confirmé son identité après avoir reçu une photo des cadavres que la rédaction de Ndjoni Sango se réserve de publier afin d’éviter la sensibilité de ses lecteurs internautes.

La station de radio « Echo de Moscou« citée par les sources de Ndjoni Sango à Moscou, a précisé que le journaliste Orhan Dzhemal avait été tué alors qu’il travaillait sur un documentaire avec le documentariste Alexandre Rastorgúyev et le cameraman Kirill Rádchenko.

Dès la tombée de l’information, le ministre de la Sécurité publique, Henri Wanzet Lingussara, s’est rendu sur les lieux des faits. Ce qui a permis au membre du gouvernement de ramener les corps des victimes à Bangui.

Fin 2017, les instructeurs Russes se sont installés en Centrafrique dans le cadre d’entrainement en armes des Forces armées centrafricaines (FACA) qui bénéficient de l’appui militaire de la Russie.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires