Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: points de vue des usagers de l’avenue Faustin Archange Touadéra à Bangui

Par Fiacre SALABE

Avenue Faustin Archange Touadera à Bangui@photo Fiacre Salabé
Avenue Faustin Archange Touadera à Bangui@photo Fiacre Salabé

Bangui 13 Décembre 2019— (Ndjoni Sango): Nombre de certains centrafricains, observateurs de la gestion des choses publiques et des actions menées par le gouvernement ont apprécié la nouvelle avenue quittant le lycée Technique vers l’Université de Bangui qui a été récemment inaugurée. Cette avenue baptisée Faustin Archange Touadéra perçue par les usagers comme une bouffée d’oxygène contre la marée des poussières qui jonchent le long de la rue avant le bitumage.

Un reportage de la rédaction de Ndjoni Sango a fait révéler quelques témoignages des habitants environnants que leur souffrance a pris fin par rapport au bitumage de cette rue qui quitte le lycée technique en descendance de l’Université de Bangui. Car selon eux, bien avant le bitumage de cette rue, ils ont subi les dégâts des poussières qui ont sans cesse impacté sur leur état de santé au quotidien.

« Lorsque les travaux de cette route ont démarré, nous nous sommes dit qu’au moins nous allons un peu souffler des poussières qui constituaient au par avant un véritable danger contre notre santé. » A expliqué Josué Kongbo, un habitant du quartier périphérique de l’avenue Faustin Archange Touadéra.

Si les habitants environnants de la nouvelle avenue baptisée Faustin Archange Touadéra ont vu d’un bon œil le bitumage de cette rue fait par le gouvernement, d’autres par contre ont qualifié d’insuffisant.

De leurs avis, il faut que le gouvernement fasse autant pour certaines avenues poussiéreuses n’étant pas encore bitumées dans d’autres arrondissements de la ville de Bangui.

« Je pense que le gouvernement se doit de faire encore autant que ça, car plusieurs rues ne sont pas encore bitumées dans d’autres arrondissements de Bangui. Pourquoi pas le gouvernement songe à la réhabilitation de l’avenue des martyrs jusqu’à l’aéroport Bangui M’Poko. » A martelé Luc Danoué interrogé par Ndjoni Sango.

Espérant que le gouvernement a pris bonne note des avis émis par certains centrafricains leur demandant d’enclencher autant d’actions de bitumage dans certains arrondissements de la capitale.