Centrafrique : le calvaire des personnes déplacées du Km5 sur le site de M’poko

1
10624

 

16601814_1369309923143133_802773427140823645_o
Les retournés du Km5 fuyant les représailles/@Fred Krock

Par Eric NGABA

Bangui 08/02/17 (www.ndjonisango.net): Les déplacés internes du site de M’Poko, à peine retournés  chez eux à travers l’opération ‘’ Noël à la Maison’’, versent de nouveau les larmes après l’exécution de Youssouf Malinga, alias Big-Man,  par les forces de défense et de sécurité le mardi 7 février 2017. Ce coup de force a provoqué la colère des hommes de main de ce malfrat. Leurs représailles ont coûté des vies humaines dans le rang de la population civile des quartiers Boulata, Ramandji, Yambassa et Fondo dans le 3ème arrondissement de la capitale.

Ils sont près de 3.000 personnes retournées à leurs domicile à se retrouver de nouveau sur le site des déplacés internes de l’aéroport M’poko. C’est dans des conditions de vie difficiles que ces déplacés vivent. Alors qu’ils ont regagné leur domicile il y a deux mois grâce à l’opération ‘’ Noël à la Maison’’ initiée par le président Touadera. Leurs maisons et biens ainsi que deux églises ont été incendiées par les assaillants.

Pasteur Marc Caparang de l’église Gbaya-Dombia au KM5, témoigne : » L’église de Gbaya-Dombia a été incendiée par 5 fois de suite ; elle subit pour le moment son sixième incendie, à peine réhabilitée. Je me suis déplacé pour aller voir de mes propres yeux. Mais ce qui m’a fait choquer, c’est que les pauvres gens ont tout perdu en 2015. Maintenant le peu qu’ils ont reçu puisque on leur a demandé de repartir chez eux, on a encore tout détruit cette nuit.  Mêmes les petites maisons qu’on a construites et qui ne suffissent même pas à loger une famille, ont été toutes incendiées. Les gens en ce moment sont en train de se lamenter « .

Il appelle le gouvernement à agir pour sauver la situation. Car, selon ses propres termes, Il fallait au préalable prendre des dispositions sécuritaires conséquentes.

« Le gouvernement doit penser à ceux qui sont de retour dans leur domicile. On n’a pas pris de dispositions convenables avant de faire revenir les gens chez eux, mais on a comme impression qu’on voulait tout simplement chasser les gens de l’aéroport. Parce que revenus au quartier il n’y a point de sécurité, les gens sont exposés à tout danger. Il fallait au préalable prendre des dispositions sécuritaires conséquentes pour que ceux qui reviennent chez-eux dorment en paix. Les revoilà sur le site de déplacés,  comment vont-ils s’y prendre ? », a martelé le Pasteur Marc Caparang.

Au lendemain de cet évènement tragique, le Premier Ministre, Simplice Mathieu Sarandji, et Mme la Ministre des Affaires Sociales et de la Réconciliation Nationale, Virginie Mbaïkoua, se sont rendus sur le site de déplacés de M’Poko afin de toucher du doigt leur situation précaire.

La Ministre des Affaires Sociales dans ses propos, a instruit  cette population victime des agissements des hors-la-loi du Km5, d’aller s’installer sur le site de l’Avicom, sans pour autant la situer sur les conditions de vies.

Marguerite Maringueré, une déplacée de km5  s’indigne contre l’irresponsabilité du gouvernement de désarmer ce qu’elle qualifie des ennemies de la paix du Km5 : »Nous sommes des enfants abandonnés. Ce n’est pas normal, le Président a promis le désarmement des milices armées du KM5 ainsi que tous les groupes armés du pays. Mais comment en est-on arrivé là aujourd’hui ? Le Chef de l’Etat est incapable de tenir sa parole, voilà pourquoi nous avons perdu tous nos biens aujourd’hui. Moi je suis commerçante mais on m’a pillé au moment de cet événement « .

Signalons de passage que jusque-là aucune ONG humanitaire ne s’est mobilisée pour voler au secours de ces femmes, enfants et hommes déboussolés. Sans abris, ceux-ci dorment à même le sol dans des conditions inhumaines.

eric-ngaba-docxL’identité de l’auteur de l’article

« Eric NGABA, journaliste de formation à l’université de Bangui/Centrafrique. Licencié en journalisme et rédacteur dans plusieurs organes de presse, il est le Directeur de Rédaction de ce site d’information: https://ndjonisango.com « .

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Centrafrique : le calvaire des personnes déplacées du Km5 sur le site de M’poko – Mouvement de Défense des Droits de l'homme et d'Actions Humanitaires – MDDH centrafrique Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Source : Centrafrique : le calvaire des personnes déplacées du Km5 sur le site de M’poko […]