RCA : Meckassoua ment aux Centrafricains à son avantage

0
4326
Karim Meckassoua en interview vu par la caricature
Karim Meckassoua en interview vu par la caricature

Karim Meckassoua en interview vu par la caricature
Karim Meckassoua en interview vu par la caricature

Par Mamadou NGAINAM
Bangui 19 juin 2019— (Ndjoni Sango) : Le Président du Conseil d’Administration de BARC (Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain), Sani Yalo, a réagi aux allégations de l’ancien Président de l’Assemblée Nationale, Abdoul Karim Meckassoua, à l’encontre du Président centrafricain Faustin Archange Touadera et du Gouvernement centrafricain, Firmin Ngrebada.
Il a notamment rappelé qu’en 2003 c’était Meckassoua qui était à l’origine de la création et du financement des groupes armés. L’ancien président de l’Assemblée Nationale lui-même n’a jamais contesté ces déclarations.
Dans son interview à Le Potentiel Centrafricain, Sani Yalo a noté que le mécontentement de Meckassoua à l’égard du gouvernement de Firmin Ngrébada en raison de la présence de représentants des groupes armés semblait extrêmement étrange. Meckassoua a affirmé que le président Faustin-Archange Touadéra aurait ainsi violé l’article 28 de la Constitution de la RCA.
En fait, le Président fait tout ce qui est possible pour mettre fin à la crise dans le pays. La présence des représentants des groupes armés au gouvernement était une mesure nécessaire, décrite dans l’accord de Khartoum qui a été pleinement soutenu par les autorités et le peuple centrafricain.
Meckassoua lui-même a commis de nombreuses erreurs pendant la présidence de l’Assemblée Nationale à son époque et a été renvoyé par décision générale des députés. C’est pourquoi quand il dit qu’il a été « renversé » après le « coup parlementaire », il ment effrontément.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments