RCA: Bozizé exhorte Touadera à mettre fin à l’initiative de prorogation du mandat

0
485
Centrafrique-François-Bozizé-Ndjoni-Sango
François Bozizé en conférence de presse au siège de son parti le KNK@photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 27 avril 2020—(Ndjoni Sango) : L’ex-Président de la République, François Bozizé est sorti de sa réserve le vendredi 24 Avril, pour se prononcer sur les différents sujets de l’heure dont le projet de la révision constitutionnelle entreprise par les députés. Le Président fondateur du parti Kwa Na Kwa a appelé à la sagesse le Président de la République à mettre fin à cette initiative qu’il juge « malheureuse, porteuses d’incertitudes et germes d’instabilité ».

Le débat est loin d’être clos en République Centrafricaine depuis que certains députés dont Jean Symphorien Mapenzi et Mathurin Dimbelet Nakoe, ont initié un projet visant à modifier la teneur des articles 35 et 68 de la Constitution du 30 mars 2016 devant permettre de prolonger les mandats présidentiel et législatif, au cas où les élections ne se tiendraient pas dans le délai constitutionnel.

C’est dans ce climat que les voix se soulèvent pour condamner cette démarche parmi lesquelles l’ancien Chef de l’Etat, François Bozizé qui n’est pas du tout d’accord à ceux qui souhaitent modifier la Constitution.

« Ce projet est porté par un groupe de parlementaires apprentis sorciers qui invoquent une démarche similaire en 2010 lorsque, pour certaines raisons, les élections générales n’avaient pas pu se tenir dans les délais prévus. C’est ici le lieu de faire usage de la célèbre maxime qui soutient que « comparaison n’est pas raison » car en effet, si cela avait été rendu possible en son temps, c’est uniquement parce que la Constitution du 27 décembre 2004, alors en vigueur, le permettait en ce qu’elle ne contenait pas de verrou y relatif, contrairement à l’actuelle Constitution de la République »,a rappelé François Bozizé.

L’homme du 15 mars 2003 n’est pas resté là et précise que malgré cette réalité, en date du 17 avril 2020, certains députés ont exposé ce projet de révision constitutionnelle qui selon lui, promet l’ouverture de la boite de pandore. En jouant à la prudence, il a aussi rappelé que c’est « l’inobservation » des dispositions de la Constitution du 27 décembre 2004 qui nous a « plongé dans cet enfer que nous vivions depuis le 10 décembre 2012. Aussi, j’exhorte tous les acteurs de la scène politique à respecter scrupuleusement la lettre et l’esprit de la loi fondamentale, notamment en ses articles 35, 38, 151, 152 (alinéa 1) et 153 », a-t-il exhorté.

Pour désamorcer les bombes autour de ce projet de la prorogation qui mine l’environnement politique national, le Président du KNK invite le Président de la République à réunir autour de lui toutes les forces vives de la nation centrafricaine dans le but de préserver la paix et la continuité de leurs institutions face aux défis qui seront les nôtres dans les mois à venir.

« Que sous son impulsion, une solution consensuelle, par le dialogue, puisse éviter à notre pays affres d’un vide juridique et d’une vacance de pouvoirs propices aux initiatives malheureuses des fossoyeurs du peuple centrafricain et des ennemis de la paix », a indiqué l’ex-Chef de l’Etat qui se tient entièrement disponible pour travailler aux côtés de l’actuel Chef de l’Etat afin de l’aider à rassembler les filles et les fils de Centrafrique pour qu’ensemble ils dépassionnent leurs clivages et sauvent leur pays en partage.

Il est à rappeler que le groupe G5, un groupe des Etats et institutions partenaires de la République Centrafricaine s’est prononcé en date 21 Avril, dans un communiqué conjoint sur ce projet qui fait couler d’encre et salives dans le pays.

Les membres du G5 réitèrent leur soutien à l’organisation d’élections inclusives, libres, transparentes, pacifiques et crédibles dans le strict respect du calendrier électoral et des dispositions constitutionnelles qui s’imposent à tous les acteurs, sans exception.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments