RCA: la ville de Bouar sous la menace d’une attaque de rebelles

0
1252
Bouar-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Vue de rond-point de la ville de Bouar @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bouar 16 décembre 2020— (Ndjoni Sango) : La ville de Bouar, chef-lieu de la préfecture de la Nana-Mambéré, est sous une menace sécuritaire. Des rumeurs font état d’une attaque planifiée par une coalition rebelle constituée des éléments des 3R et Antibalaka proches de l’ancien président François Bozizé. Ces informations sont confirmées à Ndjoni Sango par des sources militaires de cette localité

La ville de Bouar, localité située à l’ouest de la République centrafricaine est d’une atmosphère relativement calme, mais dominée par les rumeurs d’une attaque imminente d’une coalition rebelle. Même si les activités vont bon train, cela n’empêche pas les habitants de la ville de se préoccuper de la situation. Le sujet fait l’objet d’échanges en groupuscules.

De sources locales bien introduites, une coalition rebelle est en gestation dans le nord-ouest du pays. L’ancien chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé, dont la Cour constitutionnelle a invalidé la candidature à la présidentielle du 27 décembre 2020, serait à la manœuvre de tout ce qui se trame dans cette partie du pays.

Et pour cause. Écarté de la course à la présidentielle, l’ancien président, d’après certaines indiscrétions, aurait planifié de faire échec au processus électoral en cours dans la région nord-ouest du pays.

Il faudrait pour cette coalition attaquer, selon des courses sécuritaires, la ville de Bouar afin de couper le ravitaillement vers Bangui la capitale qui s’approvisionne à travers le corridor Bangui/Garoua-Boulaye.

Pour l’heure, les autorités administratives et sécuritaires de la ville se mobilisent pour pallier à des éventualités, en collaboration avec la Minusca.

Bouar est une zone de défense nord-ouest de la République centrafricaine où se trouve la première garnison de l’armée nationale. La ville abrite la plus grande base de la Mission onusienne Minusca.

En juin dernier, la ville de Bouar a été attaquée par les éléments de 3R qui ont été aussitôt repoussés par les FACA et les Casques bleus de la Minusca.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments