RCA: le dialogue centrafricain accouchera-t-il encore de la souris?

0
128
CPC-ndjoni-sango-centrafrique
Caricature sur l'idée d'un dialogue avec les rebelles de CPC

Par Bewen Modiri

Bangui 22 mars 2021—(Ndjoni  Sango) : L’intention du dialogue avec les forces vives de la nation est en marche. Cette volonté a été longtemps mise sur la place publique. Certaines filles et bien des fils de Centrafrique se sont prononcés là-dessus. Beaucoup plus en niet. Que dire en conséquence de l’état de la nation ?

La République centrafricaine, sur le plan de sa composition démocratique, a marqué le monde par les tenues exagérées de dialogues. Tant sur le plan national, les problèmes intestinaux ont suffisamment martelé cette entité.

Et devant ces faits politiques, tout se réglait par ces assises qui semblaient mettre les compatriotes ensemble. En principe, cette gymnastique ne se voulait que jeu de mouton. Car, deux jours après les festivités, les armes se remettaient à parler. Parfois plus virulemment que ce que l’on aura enseveli.

Mais cette fois-ci, la nation soutient mordicus que la Coalition des patriotes pour le changement (CPC)  ne doit en rien être associée à l’amélioration de la marche correcte du pays.

Les exactions des Seleka commençaient peu à peu à quitter notre mental au vu des désastres qu’ils ont commis sur cette terre. Mais bien malheureusement, un nouveau cadastre de mort va surgir pour faire retomber dans les trous d’innombrables corps des compatriotes.

« Le suc abondant qui nourrit toutes ces superbes et orgueilleuses nations dont je viens de parler, sont les grandes richesses, et les gros revenus qu’ils tirent tous les jours du pénible travail, ou des pénibles travaux de vos mains », suggère Jean Meslier.

Plus loin, ce curé athée insiste : « C’est ce suc abondant, qu’ils tirent de vos mains, qui les entretient, qui les nourrit, qui les engraisse, et qui les rend si forts, si puissants, si orgueilleux, si fiers et si superbes, qu’ils sont ».

Ces argumentations sordides vont concourir à semer le désordre qui mettra la République dans une situation trop confuse. Tous les pays sauront que le Centrafrique ne pourra que disparaître de la carte du monde.

Tant les efforts consentis par les humanitaires au profit de cette communauté ne seront que vagues. La peine que les uns et les autres font usage pour soutenir la RCA, affaiblit la réelle attitude que l’hypocrite amour matériel pour les frères dans la communauté internationale.

Avec amertume, reconnaissons que cette rallonge pour le prochain dialogue national, sera un temps utile aux ressortissants des 623.000 km² de la superficie consignée. Ouvrir le portail cependant  à tout le monde, sera une parfaite conclusion pour le renouveau républicain. Dommage !

La CPC de Bozize alors qui montre qu’il est au-dessus de l’univers, sera la main morte que les cieux ne pourront que jeter dessus de l’acide ignoble et mortel dans un cimetière sans fond. En un petit mot de chaque jour, la CPC sera vivement effacée du monde créé pour le bon sort du promoteur-général-libérateur-patron  de la REBELLION en décomposition.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires