La RCA dans la logique d’une diplomatie offensive

1
416
Centrafrique-Guterres-Ndjoni-Sango
Le SG de l'ONU Antonio Guterres avec le président centrafricain Faustin Archange Touadera à Bangui @photo Erick Ngaba

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 24 mars 2021—(Ndjoni Sango) : Dans le contexte actuel où la République centrafricaine fait face à de multiples défis, les autorités de Bangui ont intérêt à réactualiser la politique diplomatique du pays. Le pays s’en sortira si les valeurs républicaines et les principes établis sont respectés à la lettre par tous.

La République centrafricaine traverse une si longue crise dont les causes profondes sont aussi bien endogènes qu’exogènes. C’est ce qui doit emmener chacun des Centrafricains soucieux leur patrie doive s’y pencher.

Aujourd’hui, le gouvernement centrafricain tente de sortir le pays du joug de la dépendance qui freine l’essor de la nation centrafricaine. Le pays commence à sortir la tête de l’eau à travers le nouveau paradigme politique qu’adoptent les autorités de Bangui.

Respecter et faire respecter les valeurs républicaines de ce pays à tout le monde comme les a si bien établi le père fondateur Barthélémy Boganda. La diplomatie centrafricaine doit rayonner pour que la dignité de ce peuple soit respectée par le reste du monde.

La ministre centrafricaine des affaires étrangères, Sylvie Baïpo-Témon, doit continuer sur l’élan qu’elle a lancé. Une diplomatie offensive, c’est ce que nous avons noté ces derniers temps au département des affaires étrangères de la République centrafricaine.

Tout laisse croire que la ministre Baïpo s’emploie à faire respecter ces principes et ces valeurs de la République à tout ce qui tente de fouler à pied ou d’ignorer les règles établies.

Dénoncer les démarches farfelues des Nations unies en République centrafricaine et sécuriser l’espace aérien du pays, ce sont là les sujets qui ont défrayé la chronique diplomatique durant les dernières semaines dans le pays. Sylvie Baïpo-Témon tente de remettre à l’ordre les dérapages qui ont souillé le circuit diplomatique de la RCA.

Au regard de la situation qui l’a range aujourd’hui, la République centrafricaine doit réorienter sa diplomatie, ce qui permettra d’éviter au maximum les complots au niveau international. Car, le pays ne cesse depuis la nuit des temps de subir les agressions internationales qui font vivre l’enfer au peuple centrafricain. La question de l’embargo sur les armes en est une parfaite illustration

Si aujourd’hui, les autorités de Bangui tentent de ramener tout le monde à l’ordre et de diversifier la coopération, plusieurs lignes vont bouger.  Il suffit de rester sur ses gardes pour veiller au grain de tous les dangers.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Thibault Berson MBETID
Thibault Berson MBETID
1 année il y a

Enfin nous avons eu un président, un gouvernement capables de nous protéger.