RCA: guerre de succession au sein du mouvement 3R après la mort de Sidiki Abbas?

1
793
Centrafrique-Sidiki-Abbas-Ndjoni-Sango
Sidiki Abbas, leader du mouvement 3R avec son cheval dans sa résidence à Kouï au nord-ouest RCA@photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 7 avril 2021—(Ndjoni Sango) : La mort du patron des 3R Sidiki Abbas ouvre la voie à une guerre de positionnement au sein de ce mouvement armé à majorité peule. Depuis l’annonce officielle de la mort du président fondateur deux camps se réclament la succession du sulfureux général à la tête de groupe armé affilié à la CPC. Entre les deux camps, qui est le vrai successeur de Sidiki Abbas ?

L’un s’appelle Sembé Bobbo et l’autre Siwo Tchirgou, tous les deux membres fondateurs de ce mouvement armé qui sévit dans le Nord-ouest de la République centrafricaine. Selon la dernière note d’information de cette faction armée sur leur assemblée générale extraordinaire tenue le jeudi 1er avril 2021, le mouvement Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R) a procédé à la désignation du nouveau président de ce groupe suite au décès de leur leader.

Selon les informations, l’Assemblée générale extraordinaire a désigné par acclamation le général Sembé Bobbo, chargé de défense des 3R comme le nouveau président dudit mouvement en remplacement du feu général Sidiki Abbas. Cette désignation n’est pas du goût du vice-président sanctionné des 3R qui à son tour, a publié un communiqué en date du 4 avril annonçant qu’il prendra la commande des 3R en attendant l’organisation d’une nouvelle assemblée générale qui « décidera de mon sort ».

Pour clarifier cette affaire qui risque de miner ce mouvement, les officiers des 3R ont publié un communiqué relatif à celui de Siwo Tchirgou.

Le nouveau président du mouvement 3R rappelle à l’opinion nationale et internationale que monsieur Siwo Tchirgou n’est pas membre du mouvement 3R depuis la date du 20 juin 2020 suite à la décision de leur défunt président, le général Sidiki Abbas qui selon lui, l’avait limogé pour « désertion et usurpation » de responsabilité.

Cette guerre entre ces deux proches de Sidiki Abbas tourne en faveur de Sembé Bobbo, qui a le soutient de tous les officiers et combattants de ce mouvement armé. En plus, ce dernier est l’homme du terrain qui a opéré dans les récentes opérations militaires au sein de la coalition des patriotes pour le changement dont-t-il est l’un des membres.

Tandis que Siwo Tchirgou a perdu le contrôle du mouvement depuis que ces anciens amis de guerre ont claqué la porte de l’accord politique pour la paix pour regagner la CPC, coordonnée par l’ex-président François Bozizé.

A titre de rappel, le 3R est l’un des groupes armés le plus actif de Centrafrique, coalisé à la CPC pour destituer le pouvoir de Bangui à la veille des élections couplées du 27 décembre dernier. Sur le terrain, les forces armées centrafricaines (FACA) appuyées par les forces russes et rwandaises sont en train de traquer les rebelles de 3R dans le nord-ouest de la RCA.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Judicael Ouikon-Dongongo
11 jours il y a

Mais quand est les alliés vont frapper ses imbéciles ?