RCA: pénurie d’eau dans les périphéries de Bangui

0
140
Des femmes et enfants devant un point d'eau point dans le 7è arrondissement de Bangui @crédit photo Erick Ngaba

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 8 avril 2021— (Ndjoni Sango) : Le manque d’eau dans certaines zones de la capitale centrafricaine et ses périphéries est devenu très courant surtout avec le climat que nous traversons. Cette insuffisance est au centre des préoccupations des autorités compétentes et différentes Organisations non gouvernementales (ONG), œuvrant dans l’assistance humanitaire.

Les cas similaires sont ceux de la population de Cité de la paix, Boeing, Kéttégoussa et leurs parages, qui composent la commune de Bimbo3. Ces populations ne cessent de  plaindre leur sort à cause du manque d’eau qui devient rare et pire encore pendant la saison sèche où il y’a tarissement de certains puits d’eau et forages.

La commune de Bimbo dont le nombre des habitants est estimé à plus de 16000 personnes ne dispose  que de 3 forages. Ces Bullder installés par les ONG humanitaires à savoir OXFAM et APSUD, depuis plus de 5 ans, ne fonctionnent plus comme auparavant.

Avec le nombre des femmes, hommes et enfants,  la population qui ne cesse de s’accroître du jour au lendemain. La précarité en eau potable devient de plus en plus un handicap qui constitue actuellement un obstacle pour tous les ménages composant cette partie de la capitale.

Agnès, une mère de famille nous raconte les difficultés quotidiennes au puits : « Pour avoir de l’eau, on se lève à 04h du matin pour faire le rang. C’est une situation catastrophique que l’on traverse. Pourtant nous avions besoin d’eau en permanence pour les tâches ménagères et autres », s’est-elle plainte.

L’eau c’est la vie d’après le pompiste : « C’est déplorable de voir les gens quitter chez eux très tôt le matin pour avoir de l’eau. Ils parcourent des kilomètres à défaut des forages de proximités qui devraient leur servir de point de consommation. Nous demandons à nos autorités nouvellement élues de pallier cette insuffisance afin qu’on puisse avoir  cette eau en permanence », a-t-il souhaité.

Rappelons que le manque d’eau reste et demeure encore un souci majeur qui est toujours au centre des préoccupations des dirigeants de ce pays. Le quartier Garba, dans le 5ème arrondissement et Gobongo dont une partie se trouve dans le 4ème et une autre dans le 8ème arrondissement de Bangui, sont aussi des secteurs où l’insuffisance d’eau est devenue leur pain quotidien.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires