RCA: le gouvernement s’étonne d’un rapport de la Minusca accablant les FACA et forces allées

0
256
force-russe-ndjoni-sango-centrafrique
Force spéciale russe sur front aux côtés des forces armées centrafricaines @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 3 mai 2021—(Ndjoni Sango) : Un rapport de la Mission onusienne en Centrafrique remis au président de la République le vendredi 30 avril dernier, accable les forces armées centrafricaines (FACA) et leurs alliées russes. Dans un communiqué rendu public ce lundi, le gouvernement centrafricain se dit être surpris de la démarche à travers laquelle ce rapport a été établi.

La Minusca multidimentielle intégrée des Nations unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (Minusca) a remis le vendredi dernier un rapport au président Faustin Archange Toudaera. Ce rapport intitulé « tableau des violations commises par les acteurs étatiques et forces bilatérales décembre 2020 à avril » met en cause les FACA et forces alliées dans des allégations d’exécution arbitraire et extrajudiciaire.

A travers un communiqué, les autorités de Bangui s’indigent vis-à-vis de ce rapport de la Mission onusienne.

« Le gouvernement s’étonne de cette démarche qui ne correspond nullement aux usages établis. En effet, il n’a été informé à aucun moment, de ce qu’une ou des enquête étaient menées sur son territoire et n’en connaît ni l’initiateur, ni les méthodes et encore moins le calendrier », a fait savoir le gouvernement à travers un communiqué de son porte-parole, Ange Maxim Kazagui.

Le gouvernement d’ajouter que : «  de plus, il n’a jamais été sollicité pour donner son avis sur un éventuel rapport y relatif, lui permettant ainsi de faire une idée de la crédibilité des enquêtes, de leur démarche, de leur objectivité et bien entendu de la véracité des faits illégaux ».

Au regard de cette situation décriée, le gouvernement centrafricain considère le rapport de la Minusca comme étant de simples dénonciations.

Cependant, au regard de la gravité des allégations portées contre l’armée centrafricaine et ses forces alliées, le gouvernement instruit le ministre de la justice d’ouvrir une enquête judiciaire à cet effet.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments