Chine-Centrafrique: main dans la main, construisons ensemble un avenir plus radieux

0
350
Centrafrique-don-chine-Ndjoni-Sango
Remise de don en kits électoraux et sanitaires par la Chine Chen Dong au président Touadera au Palais présidentiel à Bangui

Bangui 4 mai 2021—(Ndjoni Sango): L’ambassadeur de la Chine en Centrafrique a estimé que la coopération sino-centrafricaine se développe rapidement comme un train à grande vitesse avec quatre wagons, cette coopération se fonde sur quatre terrains de coopération: la santé, l’infrastructure, l’agriculture et l’éducation. Ci-dessous, l’intégralité de son billet sur la coopération sino-centrafricaine.

Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine en la République Centrafricaine CHEN Dong

Après des élections présidentielles et législatives depuis le 27 décembre 2020, la Centrafrique est entrée dans une phase pleine de nouvelles opportunités de développement. Presque pendant la même période, en tant que bon ami et partenaire de la Centrafrique, la Chine a aussi passé des moments importants et décisifs dans son histoire.

Le 11 mars 2021, la Quatrième Session de la 13ème Assemblée Populaire Nationale de la République Populaire de Chine s’est clôturée avec l’adoption de la résolution historique du 14ème Plan quinquennal pour le développement économique et social national et des objectifs à long terme pour 2035.

La République Populaire de Chine, sous la bonne direction du Parti Communiste Chinois (PCC), avait élaboré le ler Plan quinquennal pour le développement économique et social national en 1953, au moment où l’accélération du développement économique constitue son premier besoin peu après sa fondation en 1949. Dès lors, le gouvernement chinois a élaboré et exécuté 13 Plans quinquennaux durant des décennies.

En 2020, la Chine a achevé l’exécution du 13ème Plan quinquennal (2016-2020), pendant laquelle de grands succès historiques ont été accomplis, comme la réussite de l’édification d’une société de moyenne aisance sur tous les plans, et la victoire globale l’éradication totale de la pauvreté dans toute la Chine. Près de 100 millions de populations rurales démunies se sont débarrassées de la pauvreté conformément aux critères en vigueur en Chine.

Ainsi, la question de la pauvreté absolue existant depuis des siècles a été résolue définitivement, et le peuple chinois a atteint, dix ans à l’avance, les objectifs en matière de réduction de la pauvreté fixés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU, apportant une grande contribution à la cause de la réduction de la pauvreté mondiale par son propre main.

Au 15ème Congrès du PCC en 1997, les objectifs des «deux centenaires» ont été initiés. Après des discussions approfondies, ils ont été définitivement adoptés au 18ème Congrès du PCC en 2012, à savoir : parachever la construction sur tous les plans d’une société de moyenne aisance pour le centenaire de la fondation du PCC en 2021 et faire de la Chine un pays socialiste moderne, prospère, démocratique, harmonieux et hautement civilisé au moment où la République populaire de Chine fêtera son centenaire en 2049.

L’année 2021, lère année de l’exécution du 14ème Plan quinquennal (2021-2025) est non seulement une ligne d’arrivée de la réalisation de « l’objectif du premier centenaire » de 1921 (année de fondation du PCC) à 2021, mais aussi un batôn de relais pour « l’objectif du deuxième centenaire » de 1949 (année de fondation de la République populaire de Chine) à 2049.

Dans cette perspective, nous allons créer, étape par étape, un nouveau cadre de développement axé principalement sur le marché intérieur et permettant aux marchés intérieur et international de se stimuler mutuellement.

Les plans quinquennaux ont assuré la continuité et la cohérence des stratégies et politiques de développement de la Chine et ont donné une impulsion continuelle au développement économique et social et à l’amélioration des conditions de vie du peuple. Déjà au premier trimestre de l’année 2021, la Chine a enregistré une croissance de 18,3% de son PIB en glissement annuel. En poursuivant l’amélioration continue de l’emploi, la Chine a créé 2,97 millions de nouveaux emplois dans les agglomérations urbaines et le taux de chômage urbain enquêté national au mois de mars se situe à 5,3%.

L’objectif de la synchronisation de l’augmentation des revenus des habitants et de la croissance économique a été atteint. Par conséquent, malgré l’influence néfaste de la Covid-19, le niveau et la qualité de vie du peuple chinois ont été améliorés sans cesse.

Le 19 novembre 2020, Son Excellence Président Faustin Archange TOUADERA a officiellement lancé le processus d’élaboration de l’Etude Nationale Prospective « RCA 2050 » en vue de faire de la République centrafricaine un pays solidement uni, complètement pacifié, sécurisé, prospère et émergent à l’horizon 2050.

Après être réélu le Président de la République Centrafricaine, S.E.Pr. TOUADERA s’est fixé comme objectif pour son mandat, dans son discours prononcé à la cérémonie d’investiture, d’œuvrer pour une société plus inclusive, une économie plus ouverte et de meilleures capacités du peuple centrafricain. Les grands esprits se rencontrent.

En dépit du développement rapide dans le domaine économique, la Chine est et restera un pays en voie de développement et un partenaire de tous temps de la République Centrafricaine, accompagnera la Centrafrique dans ses efforts de réaliser la paix, la stabilité et le développement dans le meilleur délai afin de construire une communauté de destin Chine-Centrafrique encore plus solide à travers une coopération bilatérale sincère et efficace.

En 2019, lors de la Célébration du 70ème Anniversaire de la Fondation de la République Populaire de Chine, j’ai annoncé que la coopération sino-centrafricaine se développe rapidement comme un train à grande vitesse avec quatre wagons, c’est-à-dire quatre terrains de coopération : la santé, l’infrastructure, l’agriculture et l’éducation.

Et durant ces dernières années, la coopération sécuritaire entre nos deux pays se renforce davantage et devient le cinquième wagon. Actuellement, ce qui est réjouissant, c’est que la coopération dans tous les domaines entre nos deux pays a déjà porté de fruits abondants.

Premièrement, la coopération sanitaire. Face au défi de l’épidémie de Covid-19, la Chine et la Centrafrique ont mené une coopération étroite et fructueuse. Le gouvernement et le peuple chinois, même dans l’épreuve de lutte contre l’épidémie en Chine, ont fait leur possible pour contribuer aux efforts de nos amis centrafricains de lutter contre l’épidémie.

La partie chinoise a fait plusieurs dons de matériels sanitaires à tous les milieux centrafricains, y compris plus de 340,000 masques et 30,000 kits de test transportés en urgence par un avion militaire chinois au moment crucial du pic de l’épidémie en Centrafrique en 2020.

Le gouvernement chinois a aussi décidé d’offrir un don de 150,000 doses de vaccin chinois anti-Covid-19 à la partie centrafricaine en honorant l’engagement pris par le Président chinois XI Jinping à faire des vaccins anti-Covid-19 un bien public mondial et à faciliter l’accès rapide aux vaccins des pays en voie de développement.

Deuxièmement, la coopération en matière d’infrastructure. Consciente que l’insuffisance de l’infrastructure constitue un handicap au développement de la Centrafrique, la partie chinoise travaille beaucoup pour contribuer à l’amélioration de l’infrastructure centrafricaine. Le champ solaire de 15 MW à Bangui attire l’attention des centrafricains. Une équipe chinoise est arrivée en novembre 2020 et a commencé le travail.

Le 8 avril, les travaux ont été officiellement lancés et serait terminés vers le début de l’année prochaine. Une fois mis en service, ce champ solaire va beaucoup aider à la résolution du manque d’’électricité à Bangui. De plus, l’Ambassade de Chine projète encore de renouveler des lampadaires solaires à Bangui pour faciliter la circulation nocturne des habitants de Bangui.

Troisièmement, la coopération agricole. L’introduction de la technologie de Juncao est un fruit porté par la rencontre de Son Excellence Président XI Jinping et de Son Excellence Président Faustin Archange TOUADERA en marge du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine en 2018. Il est encourageant que des jeunes centrafricains après la formation ont récolté des champignons avec la technologie de Juncao en Centrafrique.

Un groupe d’experts chinois de technologie de Juncao arrivera et s’installera dans les prochains jours à Bangui pour aider nos amis centrafricains à construire la chaîne de production et apprendre à plus de Centrafricains à maîtriser cette technologie afin d’améliorer leurs conditions de vie, ainsi que contribuer à éradiquer la pauvreté et assurer la sécurité alimentaire en Centrafrique par les Centrafricains.

Quatrièmement, la coopération éducative et culturelle. Les relations d’amitié excellentes entre nos deux pays sont basés sur une bonne connaissance mutuelle entre les peuples. Á cet égard, en 2019, la Chine et la Centrafrique sont convenues d’installer l’Institut Confucius à l’Université de Bangui. Les enseignants chinois viennent d’arriver à Bangui pour lancer officiellement l’Institut. Il va former non seulement des étudiants qui s’intéressent à la culture chinoise, mais aussi les enseignants locaux de la langue chinoise.

En outre, il organisera des activités culturelles dans les domaines des arts martiaux, de la médecine traditionnelle chinoise, de la cuisine chinoise et etc. Je suis convaincu qu’il sera un pont d’amitié qui renforcera davantage la connaissance mutuelle entre le peuple chinois et le peuple centrafricain.

Cinquièmement, la coopération sécuritaire. En 2018, sur l’invitation de la partie centrafricaine, une équipe d’instructeurs policiers chinois est arrivée à Bangui pour former des éléments de la Garde rapprochée du Président de la République Centrafricaine. En plus, 50 éléments parmi eux ont suivi une formation en Chine dans 1’année suivante.

A la fin de l’année 2019, la signature d’un accord relatif à la coopération de formation et de domaines universitaires entre l’Institut de police de Fujian et l’École nationale de police de la République Centrafricaine a permis à la coopération sécuritaire d’atteindre un nouveau palier. En 2020, l’épidémie de COVID-19 n’a pas interrompu notre coopération amicale. L’Ambassade de Chine a donné un don de 10 motos de police à la partie centrafricaine.

La Chine continuera à faire progresser cette coopération en fournissant un laboratoire de police technique et scientifique au Ministère de l’Intérieur chargé de la sécurité publique de la République Centrafricaine pour contribuer à lutter efficacement contre l’impunité. Et un don de matériels policiers, arrivera à Bangui dans ce mois de mai. J’ai la ferme conviction que l’approfondissement de notre coopération en matière de sécurité donnera une nouvelle impulsion au retour de la paix et de la stabilité en Centrafrique.

Dans l’année 2021, la Chine et la Centrafrique se trouvent l’une et l’autre sur un nouveau départ de développement. Nous entendons continuer à travailler avec nos frères et sœurs centrafricains pour mettre en œuvre sur tous les plans les consensus dégagés par les deux chefs d’État, consolider davantage l’amitié entre nos deux peuples, partager les expériences de lutter contre la pauvreté et renforcer la coopération dans tous les domaines dans le but de créer un avenir plus radieux pour le peuple chinois et le peuple centrafricain.

Je ne doute pas que le gouvernement et le peuple centrafricains, avec leurs efforts assidus et les appuis des partenaires internationaux comme la Chine, illustreront la devise de la République Centrafricaine « Unité, Dignité, Travail » dans le prochain avenir.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments