RCA: le parquet de Bangui ouvre une enquête sur les supposés crimes impliquant les FACA et forces alliées

0
200
Les éléments des forces armées centrafricaines

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 4 mai 2021—(Ndjoni Sango) : Suite au rapport de la MINUSCA sur les présumés crimes qui auraient été commis par les FACA et leurs alliés russes et rwandais, le ministre de la justice a instruit le parquet de Bangui qui a, aussitôt, ouvert une enquête pour rendre claire cette affaire. Car, selon ce rapport, les crimes ont été commis lors de l’opération de ratissage contre les rebelles de CPC au mois de janvier dernier.

Après la publication officielle et la remise au gouvernement  par la MINUSCA d’un rapport sur des infractions qui auraient été commises par les forces armées centrafricaines (FACA) et les forces alliées russes, le gouvernement a mis en place une commission d’enquête indépendante pour investiguer sur cette affaire qui continue de  faire couler tant d’encre et salive.

L’ouverture de cette enquête indépendante a été annoncée par Eric Didier Tambo, Procureur général près la cour d’appel de Bangui au micro de nos confrères de RNL le mardi 4 mai 2021. Le magistrat centrafricain explique la nature de cette enquête.

« C’est juste pour vérifier effectivement si ce que la division des droits de l’Homme de la Minusca a dénoncé est avéré. C’est dans ce cadre- là que le gouvernement a voulu mener l’enquête via une unité indépendante du ministère public qui regroupe en son sein, tous les parquets généraux de la République centrafricaine », s’est-il confié.

« La division des droits de l’Homme de la Minusca a mis la charrie avant les bœufs »

Le parquet de Bangui est surpris de la dénonciation de la Minusca parce que jusqu’à ce jour, ils n’ont pas encore reçu les plaintes des victimes des infractions commises par les FACA et les forces russes et rwandaises. Malgré ça, il promet de mener des investigations sur cette affaire avec âme et conscience parce que « je représente la société et je défends la société. Le ministère public est irrécusable quand même je suis victime, mais on ne peut pas me récuser », a-t-il rappelé.

Le tableau des présumés crimes commis par les FACA et forces russes sur la population civile, répertorié par la Minusca intervient au moment où ces forces étrangères appuient les forces de défense nationale dans les opérations de ratissage contre les rebelles de la CPC qui veulent destituer le régime de Bangui.

Il sied depuis la contre offensive des forces loyalistes, appuyées par les russes et rwandais contre la CPC dans l’arrière-pays au début du mois de janvier dernier, presque toutes villes de province ont été reprises par le gouvernement.

1 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments