RCA: la France est-elle sur le point de se retirer de son « pré-carré » ?

0
235
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera et son homologue français Emmanuel Macron à Paris en 2018

Par Erick NGABA

Bangui 9 juin 2021— (Ndjoni Sango) : La France vient d’annoncer la suspension de son aide budgétaire et militaire à la République centrafricaine, son ancienne colonie. Cette nouvelle est mauvaise pour certains et bonne pour d’autres dans le milieu centrafricain.

Pour soutenir son budget, la France apporte une contribution financière à la République centrafricaine, pays qu’elle a toujours considéré comme son pré-carré.  10 millions d’Euros, c’est cette aide symbolique de France au budget du gouvernement centrafricain.

Dans d’autres domaines, la France contribue à la structuration des Forces armées centrafricaines (FACA), en termes de formation. Cela se fait à travers la mission d’entrainement de l’Union européenne en RCA (EUTM-RCA) qui forme les FACA.

A la surprise de plus d’un, la France a annoncé la suspension non seulement de son aide budgétaire au gouvernement centrafricain, mais aussi l’appui militaire aux FACA.

Pour justifier son acte, la France évoque ce qu’elle appelle une campagne anti-français en République centrafricaine. Dans ses arguments, elle indexe les autorités centrafricaines d’être complices de cette campagne.

Or, la France veut ignorer que les Centrafricaines expriment leur ras-le-bol vis-à-vis de sa politique colonialiste et esclavagiste en République centrafricaine. Aujourd’hui, la population centrafricaine se dit être marre de la politique de la France qui, depuis les années de l’indépendance, fait la pluie et le beau temps dans le pays.

Depuis son accession à l’indépendance e aout 1960, la République centrafricaine ne vit que de l’instabilité en instabilité. Ce qui l’empêche de mettre en valeur ses innombrables ressources naturelles pour le bonheur du peuple centrafricain.

Des séries de coups d’Etat et de rébellions ont détruit le fondement de ce pays où la population n’a jamais connu les graines du développement.

A la fois pyromane et pompier, la France fait et défait les chefs d’Etat centrafricains. C’est pourquoi, avec la nouvelle génération consciente du pays, une révolution se fait de la base en haut pour mettre fin à la population coloniale de la France dans le pays.

Des manifestations sans cesse s’organisent souvent dans le pays et sur les réseaux sociaux contre la politique française. C’est cette révolution que la France qualifie de campagne anti-française pour justice son impopularité aujourd’hui en Centrafrique.

Si aujourd’hui, la France décide de se retirer du pays, les Centrafricains n’ont qu’à se réjouir quelles que soit les conséquences. Car la paix et la sécurité sont si chères au peuple centrafricain meurtri par des années accumulées de crises militaro-politiques.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments