RCA: et si les forces de sécurité intérieure devenaient le potin des citoyens quant au racket

0
128
Centrafrique-politique-Ndjoni-Sango
Circulation des forces de l'ordre à Bangui @photo Erick Ngaba

Par Thomas KOSSI

Bangui 10 juin 2021—(Ndjoni Sango) : Les pièces afférentes servent aux usagers, de se conduire en bons citoyens dans la Cité. N’empêche que des services de l’Etat aient l’œil sur eux afin que chacun marche selon l’ordre constitutionnel. Cependant, le contrôle qui les concerne va comme l’on entend qu’il se passe ?

Au grand jamais ! Etre en face d’un policier ou d’un gendarme, donne-le plus souvent de la fièvre. Vu que le chauffeur, dès qu’il voie un de ces agents lever le doigt relatif au fait, sa première idée n’est pas le papier qui sera demandé, mais autre chose que vous deux vous maîtrisez.

En arrêt, vous allez vous battre pour brandir le document recherché, alors que le contrôleur croit à autre chose. Parce que, même si tout est en ordre, le policier ou le gendarme demandera ce qu’il attend vraiment de votre poche.

Mais que doit comporter le fond de votre poche si ce ne sont pas les liens à l’engin que vous conduisez ? Peut-être que c’est ce que vous pensez, alors que vos tortionnaires, eux, ont l’idée ailleurs.

A quoi peuvent leur servir les feuilles qui ne représentent rien pour eux, pendant que des milliers de pièces ou de billets de banque trônent en vous ? Ne voilà-t-il pas cet intérêt qui les bouclent pour la circonstance ? Et si par caprice vous leur glissez ce qu’ils attendent comme il faut de votre part, l’amitié peut se lier et la journée entière, la rue vous appartient sans inquiétude aucune.

Voilà en quoi sont faits les Forces de sécurité intérieure qui ont à protéger le citoyen et ses biens la démocratie courant. Malheureusement, elles s’adonnent à bien autre chose ; cela les  vilipende extrêmement et partout, à longueur du temps, ces compatriotes en uniforme deviennent de véritables potins de la nation.

Et pourtant, le chef de l’Etat n’a pas manqué d’attirer l’attention de tous ces jeunes recrues ce jour solennel de port de galon, si l’on peut le paraphraser : « Soyez honnêtes et évitez de vous empêtrez dans le désordre comme les uns… ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments