Le Britannique Karim Khan remplace Fatou Bensouda à la CPI

0
92
L'ancien et le nouveau Procureurs de la CPI

Par Marly PALA

Bangui 1er juillet 2021—(Ndjoni Sango): Après 9 neuf ans passés à la tête de la Cour Pénale Internationale à la Haye, la procureure sortante, la Gambienne Fatou Bensouda cède la place à l’Avocat britannique Karim Khan à la tête de ladite institution juridictionnelle. La prise officielle de fonction du nouveau procureur a eu lieu le mercredi 16 juin dans la salle d’audience de cette juridiction internationale à la Haye, aux Pays-Bas.

Nommée après un consensus en 2011 à la tête de la Cour Pénale Internationale comme procureure, l’ancienne ministre de la justice gambienne Fatou Bensouda a totalisé 9 ans sur cette juridiction internationale qui s’occupe des poursuites judiciaires visant les crimes contre l’humanité et crimes de guerre, commis dans le monde.

Aujourd’hui, après 9 ans d’exercice, Fatou Bensouda cède la place à l’Avocat britannique Karim Khan, qui dirigera cette institution aussi jusqu’en 2030 avec plusieurs grandes affaires qui l’attendent. Selon plusieurs constats faits sur l’exercice de la procureure sortante, la CPI poursuit de nombreux chefs de guerre, mais à l’arrivée, ce sont les africains qui sont beaucoup plus poursuivis.

Alors quels seront les modes opératoires de Karim Khan pour les neuf années à venir ?

La CPI reste tout de même très occupée par les affaires africaines, avec la Centrafrique et le procès en cours de deux anti-balaka (Yekatom et Ngaïssona) et d’un ex-Seleka, qui vient d’être transféré à La Haye.

La cour doit confirmer les charges contre un suspect soudanais, Abd El Rahmane. En Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo est toujours visée par un mandat d’arrêt et les enquêtes sont encore en cours sur les autres parties en conflit.

En Libye, plusieurs suspects dans l’enquête référée par le Conseil de sécurité sur les crimes de Kadhafi sont décédés, la liste se réduit. Au Mali, l’affaire Al Hassan devrait aboutir avant la fin du mandat de Karim Khan, prévue en 2030.

Il faut rappeler que Karim Khan est le troisième procureur de la Cour basée à La Haye, après la gambienne, Fatou Bensouda nommée par consensus en 2011 et l’Argentin Luis Moreno Ocampo.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments